•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Hôpital de Lachine fermera son urgence soirs et nuits dès le 7 novembre

Façade de l'Hôpital de Lachine.

L'Hôpital de Lachine vit un manque de personnel clé.

Photo : Radio-Canada / Google

Un manque critique d’infirmières et d’inhalothérapeutes force l’Hôpital de Lachine, dans l’ouest de Montréal, à réduire ses heures d’ouverture à l’urgence pour une période indéterminée. Les soins intensifs seront également touchés.

La pénurie de personnel force ainsi un cinquième service d’urgence au Québec à réduire ses heures d’ouverture.

Selon les informations confirmées auprès du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), l’urgence de l'Hôpital de Lachine sera fermée de 15 h à 8 h le lendemain matin à compter du 7 novembre, et les ambulances seront redirigées. Les soins intensifs seront également fermés.

L’Hôpital de Lachine, qui souffrait déjà d’une main-d’œuvre précaire depuis plusieurs années, fait face maintenant à un manque critique d’infirmières et d’inhalothérapeutes, écrit la porte-parole Gilda Salomone. Cette situation est temporaire et nous travaillons intensivement afin de la corriger le plus rapidement possible.

Selon un document de travail consulté par Radio-Canada, à compter du 7 novembre 2021, nous n’aurons que 8,4 inhalothérapeutes équivalent temps complet (ETC) à Lachine, ce qui correspond à 30 % des effectifs.

L’établissement prévoit le maintien d’une activité élective au bloc opératoire et le maintien d’une capacité d’hospitalisation en médecine et en chirurgie.

Néanmoins, le document de travail précise qu’advenant un manque de médecins [et] l’aggravation de la pénurie des autres professionnels, alors il faudra reconsidérer l’ouverture de l’urgence aux ambulances, le maintien du nombre de lits et revoir la programmation opératoire pour ne faire que des chirurgies d’un jour.

Plan moyen du Dr Saba.

Le Dr Paul Saba pense que ces décisions mettront des gens en danger.

Photo : Radio-Canada

Dans une lettre adressée au ministre de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et au directeur général du CUSM, le président du conseil des médecins de l’Hôpital de Lachine, le Dr Paul Saba, estime que ces décisions vont mettre la vie de plusieurs personnes en danger. On ne peut pas dire à un patient atteint d’une crise cardiaque qu’il est arrivé trop tard parce qu’il est 16 h 15, dit-il.

Le CUSM et le gouvernement du Québec ont la responsabilité d'assurer le plein fonctionnement de l’Hôpital de Lachine en tant que seul hôpital francophone de l’ouest de l’île de Montréal et à y maintenir tous ses services, incluant l’urgence et l’unité des soins intensifs, affirme le Dr Saba. (NDLR:  L’Hôpital de Lachine dessert une population en grande partie francophone, mais fait partie du Centre hospitalier universitaire de santé McGill (CUSM), dont le statut linguistique est bilingue.)

De son côté, la directrice des services professionnels du CUSM, la Dre Eva Sidorowicz, précise que nous voulons recruter pour mieux repartir [...] et que cette affaire ne remet pas en cause le projet d'agrandissement de 220 millions qui est en cours.

Eva Sidorowicz.

La Dre Eva Sidorowicz, directrice des services professionnels pour le CUSM, affirme que le projet d'aggrandissement de l'Hôpital de Lachine n'est pas remis en cause.

Photo : Radio-Canada

Intégré au CUSM depuis 2008, l’Hôpital de Lachine comprend 14 civières à l’urgence, plus d’une centaine de chambres, ainsi qu’un CHSLD.

Avant la pandémie, plus de 18 000 patients fréquentaient l’urgence de l’Hôpital de Lachine.

10 hôpitaux en réorganisation

L’Hôpital de Lachine n’est pas le seul hôpital à devoir réorganiser des services en raison de la pénurie de personnel.

Selon la liste des fermetures, des fermetures partielles et des découvertures de services rapportées au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), au moins 10 hôpitaux sont présentement touchés, notamment en Estrie et en Outaouais.

Les services d’urgence et d’obstétrique sont particulièrement concernés.

Le ministre Christian Dubé reportait récemment d’un mois, au 15 novembre, l’obligation vaccinale du personnel en santé en raison des craintes de rupture de services. Le premier ministre François Legault n’a pas écarté un autre report, en cas de besoin.

Précision

Le texte original a été modifié pour préciser que si l’Hôpital de Lachine dessert une population en grande partie francophone, il fait partie du Centre hospitalier universitaire de santé McGill (CUSM), dont le statut linguistique est bilingue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !