•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bootlegger et Warrior Spirit parmi les gagnants du festival imagineNATIVE

Une jeune femme épluche des pommes de terre entre deux personnes plus âgées.

Une scène de « Bootlegger », un film de la réalisatrice algonquine Caroline Monnet.

Photo : Microclimat Films

La Presse canadienne

Un drame mettant en scène une étudiante diplômée autochtone impliquée dans un débat sur la vente d'alcool dans sa réserve au Québec a remporté un premier prix au festival imagineNATIVE.

Bootlegger, réalisé et coécrit par la cinéaste algonquine Caroline Monnet dans la communauté de sa mère et de son grand-père dans l’Outaouais, a remporté le prix du long métrage dramatique de 7500 $ au festival qui s'est terminé dimanche.

Devery Jacobs, qui a grandi dans le territoire mohawk de Kahnawake au Québec, joue aux côtés de la Montréalaise Pascale Bussières.

Le film a déjà remporté plusieurs prix dans des festivals, dont un à Cannes en 2017 pour son scénario, avant le tournage du film.

Le prix du long métrage documentaire de 5000 $ de cette année a été décerné à Warrior Spirit de Landon Dyksterhouse, basé à Las Vegas, au sujet du champion des arts martiaux mixtes de l'UFC Nicco Montano de la nation Navajo.

Parmi les autres gagnants dans 18 catégories lors de la présentation en ligne de dimanche, mentionnons Angakusajaujuq -- The Shaman's Apprentice du cinéaste inuk Zacharias Kunuk.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !