•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Collecte des déchets à Toronto : les détails de l’entente avec GFL dévoilés

Un camion à ordure et deux employés

Des cols bleus de Toronto font la collecte des déchets dans le quartier Beaches. La privatisation partielle du service avait semé la controverse, en 2012. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Il en coûte désormais presque autant pour embaucher un sous-traitant que pour confier la collecte de déchets aux cols bleus de Toronto.

La Ville a publié le prix de la prolongation de son contrat avec Green For Life (GFL) : 23 millions de dollars par an jusqu'en 2023. CBC Toronto demandait la publication de ce montant depuis octobre dernier, date à laquelle il a été confirmé que la Ville avait conclu un accord avec l'entreprise privée en prévision de changements majeurs dans son programme de recyclage.

GFL a reçu 20,6 millions de dollars en 2020, la dernière année de son contrat initial, selon le personnel de la Ville. Il s’agissait de la dernière année d’un contrat d'une valeur de 186 millions de dollars.

Le comité des infrastructures et de l'environnement du conseil municipal de Toronto doit discuter lors de sa réunion de mardi d’un nouveau contrat qui pourrait être attribué à GFL pour la collecte des déchets à Etobicoke. Il s’agirait d’un contrat d'une valeur maximale de 88 millions de dollars qui durerait jusqu'en 2028. L'offre gagnante de GFL était environ 5 millions de dollars moins chère que celle de son plus proche rival.

À Etobicoke, la collecte de déchets est présentement gérée par GFL et Miller Waste Collection. Elles reçoivent un montant combiné de 33 millions de dollars pour desservir environ 230 000 foyers, tous situés à l'ouest de la rue Yonge, a confirmé le personnel de la Ville dans un courriel.

Il en coûte 33 millions de dollars à la Ville pour que ses propres équipes de cols bleus collectent les déchets de 237 000 foyers à l'est de la rue Yonge.

Or, la comparaison des coûts n'est pas tout à fait directe : le personnel de la Ville note que l'ouest de la ville présente plus de défis opérationnels, y compris plus de collectes dans des rues étroites, plus de sens uniques et même des ruelles.

Il y a quelques années, des élus municipaux se vantaient que la privatisation de la collecte des déchets permettrait d'économiser 11,5 millions de dollars par an. Bien que cela ne semble plus être le cas, les conseillers semblent toujours satisfaits de la situation.

Un mélange de service interne et de sous-traitants fournit un environnement compétitif qui est efficace en termes de coûts et de performance, a déclaré Matt Keliher, le chef de la gestion des déchets de la Ville, dans un courriel à CBC Toronto.

Cela permet également à la Ville de gérer les risques opérationnels et financiers et offre une certaine souplesse au système de collecte des déchets en bordure de rue pour s'adapter aux changements.

Plus de déchets, plus d'argent pour GFL

GFL peut être payé davantage si ses collecteurs transportent plus de déchets.

La quantité de déchets collectés par GFL dans le district 2 dépend entièrement de ce que les résidents déposent en bordure de trottoir pour la collecte , a déclaré M. Keliher par courriel, notant que GFL pourrait également être payée moins si elle collectait moins de déchets.

Ils sont payés le même montant par tonne pour collecter les ordures, le recyclage et les matières organiques, donc il n'y a pas d'incitation à collecter plus de l'un que de l'autre.

En 2017, le maire John Tory a lancé une offre de privatisation de la collecte des déchets à Scarborough, mais a abandonné le plan après un débat tendu où les travailleurs syndiqués ont dit à plusieurs reprises à la Ville qu'il n'y avait pas d'économies à faire.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !