•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau conseil municipal de Calgary a été assermenté

Deux visiteurs en tenue d'été s'approchent de la porte d'entrée de l'hôtel de ville de Calgary.

Les membres du nouveau conseil municipal de Calgary ont prêté serment lundi à 14 h à l’hôtel de ville.

Photo : Evelyne Asselin

Les membres du nouveau conseil municipal de Calgary ont prêté serment lundi à 14 h (HAR) à l’hôtel de ville. L’ancienne conseillère municipale Jyoti Gondek sera la première femme et la première personne issue de la diversité à diriger le conseil municipal de la métropole albertaine.

La nouvelle mairesse a battu 26 candidats et remplace le maire sortant, Naheed Nenshi.

Elle devra composer avec un conseil municipal presque entièrement renouvelé :

  • Quartier 1 : Sonya Sharp
  • Quartier 2 : Jennifer Wyness
  • Quartier 3 : Jasmine Mian
  • Quartier 4 : Sean Chu (sortant)
  • Quartier 5 : Raj Dhaliwal
  • Quartier 6 : Richard Pootmans
  • Quartier 7 : Terry Wong
  • Quartier 8 : Courtney Walcott
  • Quartier 9 : Gian-Carlo Carra (sortant)
  • Quartier 10 : Andre Chabot 
  • Quartier 11 : Kourtney Branagan
  • Quartier 12 : Evan Spencer
  • Quartier 13 : Dan McLean
  • Quartier 14 : Peter Demong (sortant)

En raison des restrictions sanitaires entourant la COVID-19, la participation à la cérémonie était limitée. L'événement a eu lieu dans une salle du conseil pratiquement vide.

Jyoti Gondek refuse d’assermenter Sean Chu

Lors de la cérémonie, Sean Chu a été assermenté après tous les autres conseillers par le juge en chef adjoint, John J. Rooke de Calgary.

Lors de la cérémonie, la nouvelle mairesse a assermenté tous les nouveaux conseillers, à l’exception de Sean Chu. Le conseiller du quartier 4 a, pour sa part, été assermenté par le juge en chef adjoint, John J. Rooke de Calgary.

Je ne voulais pas assermenter [Sean Chu]. Cela ne me semblait pas correct, indique la nouvelle mairesse après la cérémonie. Le juge était prêt à le faire, et j'ai estimé que c'était plus approprié.

La nouvelle mairesse de Calgary a annoncé, la semaine dernière, qu'elle refusait d’assermenter Sean Chu au conseil municipal. Le conseiller du quartier 4 a été inculpé de deux chefs de conduite répréhensible en vertu de la Loi sur la police et reconnu coupable d’inconduite relativement à des contacts inappropriés avec une mineure.

À la sortie de son assermentation, Sean Chu a réitéré qu’il n’a pas l’intention de démissionner.

Certaines informations véhiculées par les médias ne sont pas exactes et je souhaite fournir des informations factuelles justes, dit-il avant de faire un retour sur les incidents.

Sean Chu rappelle qu’à la suite de plus d’une enquête, aucune accusation criminelle n’a été portée contre lui.

Candidat controversé

Lors d’une conférence de presse, le 21 octobre, Sean Chu a affirmé qu’il n’a pas l’intention de démissionner et qu’il se présentera quand même à la cérémonie, parce qu’il doit le faire, selon la loi.

De nombreuses voix se sont élevées ces derniers jours pour réclamer la démission du conseiller municipal. D’ailleurs, tous les conseillers municipaux ont appelé à la démission de ce dernier ou ont soulevé la question de son maintien en poste.

D’autres personnes apportent toutefois leur soutien au conseiller municipal. Un des participants à une des manifestations le 24 octobre estime qu’il faut respecter le processus démocratique, rappelant que Sean Chu a été réélu par les électeurs.

Mercredi, Radio-Canada/CBC a également révélé que Sean Chu avait été impliqué dans une dispute conjugale avec sa femme en 2008. Au terme de la dispute, cette dernière, qui craignait pour la sécurité de son mari, a appelé la police. La police est intervenue et a saisi une arme à feu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !