•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mettre en valeur sa propriété pour mieux la vendre

Cuisine et salon d'un appartement.

La surchauffe du marché de l'immobilier causée par la pandémie semble derrière nous, selon des courtiers en immobilier. (Archives)

Photo : iStock / ExcellentPhoto

Radio-Canada

Les prix du marché de l’immobilier ont grimpé des mois durant au pays. Depuis quelques mois pourtant, dans une ville comme Windsor, les ventes ralentissent, tranquillement.

Selon Danial Malik, courtier immobilier, cela pousse les vendeurs à chercher des moyens de donner les meilleures chances à leur propriété.

Quand les acheteurs ont plus de choix, les vendeurs doivent en faire un peu plus pour se démarquer des autres vendeurs, explique-t-il.

« Ils doivent en faire plus en termes de photographie professionnelle, vidéographie, mise en valeur de la propriété. »

— Une citation de  Danial Malik, courtier immobilier

M. Malik explique que le marché immobilier de Windsor a commencé à se calmer entre les mois de juillet et d'août.

Selon lui, il s’agit d’un phénomène normal. Puisque l’hiver approche, moins de personnes veulent déménager durant cette période de l’année. De plus, une augmentation de l’inventaire des maisons sur le marché immobilier local a été observée ces derniers mois, dit-il.

Quand il y a plus d’offre, les vendeurs doivent faire quelque chose de plus pour que leurs propriétés soient vendues.

Un homme est debout dans un parc. Il répond aux questions d'une journaliste.

Danial Malik affirme que les vendeurs doivent trouver le moyen de se démarquer de la concurrence.

Photo : Katerina Georgieva/CBC

Il affirme que les personnes dont le métier consiste à mettre en valeur des maisons ont vu ces derniers mois la demande de services augmenter de manière considérable.

Une demande de services accrue

Julie Kapitan est la propriétaire de Lemon Tree Living, une entreprise de Windsor qui offre entre autres des services de décoration et de mise en valeur des propriétés.

Pour elle, la mise en valeur des propriétés, le fait de les équiper, de les décorer, a toujours des conséquences positives pour les vendeurs.

Le retour moyen sur investissement, comparé à ce que vous dépensez sur la mise en valeur, c’est 800 %. Je ne peux pas garantir que vous obtiendrez 800 %, mais c’est la statistique nationale sur la mise en valeur, indique-t-elle.

Lorsqu’on vend une propriété, on ne vend plus seulement la maison que l’on possédait, on vend désormais un produit, dit-elle.

Une femme assise sur un canapé répond aux questions de la journaliste.

Julie Kapitan a vu l'activité de son entreprise augmenter de manière considérable cette année.

Photo : Katerina Georgieva/CBC

Mme Kapitan affirme que le marché de la mise en valeur est actuellement en pleine ébullition.

Elle a ouvert sa société peu de temps avant le premier confinement engendré par la pandémie. À ce moment, l'activité pour ses services était faible, dit-elle.

Et au mois de mai, l’activité a commencé à se redresser. Durant ma première année, j’ai fait environ 17 mises en valeur de propriété de mai jusqu'à la fin de l’année. Cette année j’en ai fait environ 54, indique-t-elle.

Mme Kapitan déclare que les prix pour la mise en valeur d’une maison varient entre 1000 $ pour la simple mise en place d’accessoires pour une durée d’un mois et 5000 $, ou plus, dépendamment de la taille de la maison et de la quantité de l’équipement qu’il faut y installer.

Un argument de vente

Aditya Soma est agent immobilier. Comme Mme Kapitan, il pense que la mise en valeur d’une maison est cruciale, notamment lorsque l’on a affaire avec de premiers acheteurs, puisque cela leur permet de s’imaginer à l’intérieur de la maison.

S’ils ne s’imaginent pas vivant dans le lieu, ils ne donnent pas un prix qui pourrait être accepté par le vendeur. C’est la raison pour laquelle par le passé j’ai eu des inventaires, de très belles maisons, qui ont été mis sur le marché par d’autres agents, et y ont six mois. Ils me les ont données, explique-t-il.

« Je n’ai fait que deux modifications à la maison, l’une d’elles étant la mise en valeur de la propriété et l’autre étant d’en faire une belle vidéo. Grâce à ces deux changements seulement, j’ai vendu au moins 6 propriétés durant la dernière année et demie en moins d’une semaine pour bien plus que ce que demandaient les vendeurs. »

— Une citation de  Aditya Soma est agent immobilier.

Il abonde dans le sens de Julie Kapitan et affirme que le fait de bien mettre la maison en valeur une maison permet parfois d’obtenir entre 100 000 $ et 200 000 $ de plus que ce qui avait été demandé.

Il explique que la mise en valeur de la propriété est cruciale pour les premiers acheteurs parce qu'elle leur permet de s’envisager à l’intérieur de la maison.

Un homme est attablé et répond aux questions d'une journaliste.

Aditya Soma pense que la mise en valeur peut faire augmenter de manière considérable le prix d'une propriété.

Photo : Katerina Georgieva/CBC

Mme Kapitan ajoute quant à elle que la nature même du marché et les façons de faire des acheteurs imposent, d’une certaine manière, le recours à la mise en valeur des propriétés.

Les acheteurs d'aujourd'hui cherchent des maisons sur les médias sociaux. [...] Ils cherchent sur YouTube, Instagram, Tik Tok, Facebook. C’est là que les gens cherchent des maisons. Et si votre maison n’est pas photogénique, elle ne fera pas partie des 10 maisons [les premières affichées] qu’ils iront regarder, précise-t-elle.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !