•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les effets des assouplissements dans la mire de la santé publique de Windsor-Essex

L'entrée du bureau de santé de Windsor-Essex

Le bureau de santé publique de Windsor-Essex confirme 43 cas depuis vendredi

Photo :  CBC / Amy Dodge

Radio-Canada

La Santé publique de Windsor-Essex dit qu'elle va avoir à l'oeil les effets des assouplissements sanitaires qui touchent les restaurants, les bars et les salles d'entraînement à compter de lundi.

À ce stade, notre principal objectif est de surveiller l'effet de ces assouplissements dans la communauté de Windsor-Essex, a indiqué lundi en point de presse le Dr Shanker Nesathurai, médecin hygiéniste par intérim.

Vendredi, le premier ministre Doug Ford a dévoilé le calendrier provisoire de la province concernant l'avenir des restrictions sanitaires à long terme.

Il a indiqué son intention de supprimer toutes les mesures de santé publique destinées à ralentir la propagation de la COVID-19 d'ici la fin mars, y compris le port obligatoire du masque à l'intérieur.

Les exigences relatives aux preuves de vaccination commenceront à être levées au début de l'année prochaine, à condition que les données pandémiques restent positives.

Première étape de ce calendrier : l'abandon des limites de capacité de la plupart des commerces et entreprises où une preuve de vaccination est exigée dès lundi, notamment dans les restaurants, les casinos et les salles d'entraînement.

La directrice générale du bureau de santé de Windsor-Essex a rappelé que l'agence sanitaire a le pouvoir d'édicter des règles supplémentaires au niveau local si nécessaire.

Nicole Dupuis a toutefois souligné que les indicateurs pandémiques vont dans la bonne direction dans la région.

Des cas actifs et des éclosions en baisse

La santé publique a signalé lundi un total de 43 nouveaux cas sur trois jours. Il y avait 19 cas le samedi, 11 le dimanche et 13 le lundi.

La région déplore par ailleurs un nouveau décès, un homme d'une soixantaine d'années qui vivait dans la communauté. Au total, 463 personnes sont mortes des suites de la COVID-19 dans Windsor-Essex depuis le début de la pandémie.

Actuellement, 161 cas sont considérés comme actifs, le nombre le plus bas depuis le mois d'août.

Douze personnes atteintes de la COVID-19 sont par ailleurs hospitalisées.

Les éclosions sont en recul dans la communauté. 17 éclosions sont toutefois toujours en cours, dont six sur des lieux de travail et neuf dans des écoles.

Ailleurs dans le Sud-Ouest

Dans Chatham-Kent, la santé publique confirme 30 cas de COVID-19 depuis vendredi. Il y a actuellement 73 cas actifs dans région et trois éclosions. Deux personnes sont hospitalisées en raison de la COVID-19.

Les autorités sanitaires de Sarnia-Lambton enregistrent 25 cas depuis vendredi. 87 cas sont actuellement actifs sur le territoire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !