•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 se répand dans La Matapédia

Lundi, la santé publique a fait état de 50 nouvelles personnes contaminées à la COVID-19 dans l'ensemble de la région du Bas-Saint-Laurent, dont une majorité vivent dans la MRC de La Matapédia.

Un panneau indique l'emplacement du centre de dépistage.

Le centre de dépistage de la COVID-19 à Amqui a permis de tester plus de 1000 personnes au cours des trois derniers jours.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

La COVID-19 gagne du terrain dans la Matapédia, où le dépistage massif lancé par le CISSS du Bas-Saint-Laurent au cours des derniers jours a permis de détecter 39 cas. La MRC compte désormais 209 cas depuis le début de la pandémie.

Plusieurs de ces nouveaux cas touchent des écoles, ainsi que l'usine Uniboard à Sayabec.

Selon les autorités sanitaires, 18 cas ont été détectés jusqu’à maintenant dans l’école primaire Caron d’Amqui. Toujours à Amqui, le bilan de l’école primaire Sainte-Ursule est maintenant de 27 contaminations.

Dans ces deux écoles, l’enseignement est en mode virtuel depuis la détection des premiers cas, la semaine dernière. Ce mode d’enseignement demeurera en place jusqu’au 1er novembre, soit pendant une période dix jours sans fréquentation scolaire.

Alexandre Marion, directeur du Centre de services scolaires des Monts-et-Marées, tient à rappeler que les services scolaires et la formation sont maintenus même si les établissements sont physiquement fermés.

Il indique toutefois qu'il craint que la COVID-19 se propage à l'ensemble de la région.

Par contre, Alexandre Marion rappelle que des outils comme la vaccination et les tests de dépistage du virus sont à la disposition de la population.

« Ne prenons pas de chance. Dès qu'on a des symptômes, on ne va pas à l'école. On va faire dépister nos enfants. »

— Une citation de  Alexandre Marion, directeur du Centre de services scolaires des Monts-et-Marées

Le CISSS rapporte aussi une éclosion à la polyvalente Armand-Saint-Onge, où trois cas sont signalés. L’école polyvalente demeure ouverte.

Selon la santé publique, le faible nombre de cas s’explique par le fait que les étudiants de niveau secondaire sont majoritairement vaccinés, ce qui n’est pas le cas des jeunes du secteur élémentaire.

Une quatrième éclosion est en cours à l’école Lac-au-Saumon où trois personnes ont reçu un test positif à la COVID-19. Enfin, le CISSS signale aussi un cas à l’école de Val-Brillant.

La direction de santé publique du Bas-Saint-Laurent a demandé un dépistage de tous les jeunes de ces deux écoles.

Le directeur du CSS des Monts-et-Marées indique que les tests rapides devraient aider à contenir la propagation du virus au cours des prochaines semaines. Les tests ont été distribués dans les classes et seront utilisés dès cette semaine.

M. Marion invite les parents des élèves des écoles touchées à se faire dépister et à ne pas négliger les symptômes associés à la COVID-19.

Des cas à l'usine Uniboard

Le CISSS a ouvert une clinique de dépistage, vendredi, à Amqui. Plus de 570 personnes ont subi un test vendredi, un plus plus de 200, samedi et près de 300, dimanche.

La direction régionale de santé publique indique avoir dépisté trois cas à l’usine Uniboard Sayabec, ce qui est considéré comme une éclosion. Environ 400 personnes travaillent à l'usine de panneaux de particules. Les trois personnes infectées sont liés à un même secteur de travail.

Le stationnement de l'usine d'Uniboard à Sayabec.

Selon le CISSS du Bas-Saint-Laurent, trois personnes qui travaillent à l'usine d'Uniboard ont reçu un résultat de test positif à la COVID-19

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Vendredi, le CISSS du Bas-Saint-Laurent faisait état de 17 nouvelles contaminations à la COVID-19 dans la MRC de la Matapédia, qui a été jusqu’ici plutôt épargnée par la pandémie.

Selon le directeur régional de santé publique du Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc, la MRC vit à la fois une contamination communautaire et une contamination dans les écoles.

La vaccination va aussi bon train. Généralement, le site d’Amqui attire quotidiennement une vingtaine de personnes. L’achalandage a par contre grimpé samedi, où 58 personnes ont reçu une première dose et 43, une seconde. Ce qui est très bon, indique le porte-parole du CISSS, Gilles Turmel.

Le taux de vaccination de la MRC de la Matapédia demeure toujours un des plus bas de la région.

Les Matapédiens pourront aussi se faire vacciner sans rendez-vous les 30 et 31 octobre ainsi que le 6 novembre, à bord du Vacc-I-Express qui sera de passage dans le stationnement du centre récréoculturel d’Amqui.

Avec la collaboration de Michel-Félix Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !