•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éliminé des éliminatoires, le Rouge et Noir d’Ottawa congédie son directeur général

Gros plan sur le visage de l'homme chauve.

Le Rouge et Noir d'Ottawa relève de ses fonctions le directeur général, Marcel Desjardins.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

Après avoir été battu pour la neuvième fois en 11 matchs, samedi, et exclu d'une possible participation aux éliminatoires, le Rouge et Noir d'Ottawa a annoncé, lundi, avoir relevé de ses fonctions son directeur général.

Il s'agit d'une deuxième saison de suite qui se termine par une exclusion éliminatoire pour l'équipe, championne de la Coupe Grey en 2016 et finaliste en 2015 et 2018.

Marcel Desjardins, le premier et le seul directeur général de l'histoire du Rouge et Noir, a fait son arrivée dans la ligue lors de la saison 2014. Le directeur général adjoint, Jeremy Snyder, qui fait partie de l'organisation depuis 2013, assumera le rôle de directeur général intérimaire jusqu'à la fin de la présente saison.

Marcel a été le premier employé embauché par le Rouge et Noir, en 2013, a écrit dans un communiqué Mark Goudie, président et chef de la direction d'Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG).

Il a mis tout ce qu'il avait dans notre organisation, ajoute M. Goudie. Parmi ses nombreuses réalisations, il a notamment permis à Ottawa de remporter sa première Coupe Grey en 40 ans. Je respecte beaucoup Marcel et je le remercie pour son engagement indéfectible envers le Rouge et Noir, la RNation et notre communauté.

Il reste encore quatre semaines à la saison 2021 de la Ligue canadienne de football. Le Rouge et Noir accueillera les Stampeders de Calgary et les Argonauts de Toronto à domicile avant de terminer son calendrier à Montréal, pour un autre duel contre les Alouettes.

Questionné à savoir pourquoi M. Desjardins a été relevé de ses fonctions avant la fin de la saison, le président d'OSEG a expliqué que cette décision a été prise dans l'intérêt de l'équipe.

Je veux prendre le temps au cours des quatre prochaines semaines de discuter avec les entraîneurs de ce qu'ils pensent qu'il faut faire pour améliorer l'équipe, car ce sont eux les experts, précise-t-il.

Quant au successeur de Marcel Desjardins, son identité devrait être dévoilée tôt dans l'entre-saison afin de lui permettre d'avoir amplement le temps de mouler son équipe selon sa vision.

Le prochain directeur général devra avoir des qualités similaires à Marcel, avec un bon compas moral et le feu de la passion, qui comprend qu'à la fin de la journée, c'est le nombre de matchs gagnés qui compte, conclut M. Goudie.

Le principal intéressé a réagi en entrevue avec ICI Ottawa-Gatineau.

Je dirais que dans cette business-ci, tu t’attends à n’importe quoi. Ça ne m’a pas surpris tant que ça. Mais ça me déçoit quand même, a-t-il dit. Évidemment, on a fait beaucoup de bonnes choses ici, à Ottawa, un peu moins dernièrement. Mes dirigeants ont le droit de déterminer ce qu’ils veulent et s’ils pensent que c’est la meilleure chose pour l’équipe, so be it. Moi, je continue par en avant.

Avec les informations de Jonathan Jobin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !