•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

100 M$ pour améliorer le transport maritime sur le Saint-Laurent

Port de Matane.

Québec souhaite notamment moderniser les infrastructures portuaires (archives).

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec investit 100 millions de dollars afin d'améliorer le transport maritime sur le Saint-Laurent, notamment en modernisant les infrastructures portuaires dans la province.

Cette somme sera disponible via le nouveau Programme d'investissement en infrastructures maritimes (PIIM) du gouvernement. Le ministre responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien, ainsi que la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, en ont fait l'annonce, lundi matin, à Sept-Îles.

Cet investissement fait partie de la nouvelle vision maritime du gouvernement, baptisée Avantage Saint-Laurent, dont les grandes lignes ont été dévoilées en juin dernier.

La ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, est d’avis que ce montant va optimiser la chaîne logistique de transport de marchandises.

« Nous comptons enfin améliorer la qualité, la sécurité et la pérennité des services de traversiers du Québec. »

— Une citation de  La ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau.

Le nouveau programme annoncé vise entre autres à favoriser les liens entre les ports et le transport terrestre ainsi qu'à améliorer la qualité et la pérennité des services de traversiers qui ne sont pas gérés par la Société des traversiers du Québec (STQ).

Lors de l’annonce de lundi matin, le président-directeur général du Port de Sept-Îles, Pierre D. Gagnon, a dévoilé que le quai Monseigneur-Blanche et celui de l'Aluminerie Alouette seront rénovés.

Dans l'Est-du-Québec, de nombreuses infrastructures portuaires ont besoin de travaux importants, notamment à Matane et à Rimouski. Malgré l'acquisition de ces ports par le gouvernement du Québec en mars 2020, les travaux de modernisation se font toujours attendre.

Par ailleurs, les ministres Jonatan Julien et Chantal Rouleau ont profité de leur passage à Sept-Îles pour souligner l'ouverture officielle du quai de Pointe-aux-Basques, qui a subi une cure de rajeunissement de 20 millions de dollars financée par Québec, Ottawa et le Port de Sept-Îles. Le quai n'était pas accessible depuis 2018 en raison de son état de dégradation avancé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !