•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fini les limites quant au nombre de clients dans les restos, bars et gyms en Ontario

Kristy Boynton sert un cocktail au Horseshoe Tavern, à Toronto.

Les bars et les restaurants en Ontario n'ont plus à limiter le nombre de clients à l'intérieur.

Photo : CBC / Evan Mitsui

Radio-Canada
|

À partir d'aujourd'hui, les bars, les restaurants, les casinos et les centres d'entraînement n'ont plus à limiter le nombre de clients à l'intérieur.

La province y a levé ses restrictions quant à l'achalandage, mais le passeport vaccinal est toujours exigé.

Les musées, les galeries, les lieux de culte et les établissements de beauté peuvent aussi faire salle comble à partir d'aujourd'hui, s'ils demandent une preuve de vaccination.

C'est ce que prévoit le plan de déconfinement présenté par le premier ministre Doug Ford vendredi dernier. Si tout se passe bien, toutes les restrictions doivent être levées d'ici la fin du mois de mars.

Par exemple, le certificat de vaccination ne sera plus exigé à partir du 17 janvier dans les restaurants, bars et centres d'entraînement, s'il n'y a pas de flambées de cas de COVID-19 d'ici là.

Le port du masque ne serait plus obligatoire, sauf exception, à partir du 28 mars.

M. Ford a qualifié son plan de très prudent, alors que plusieurs critiques, y compris l'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario, trouvent que le gouvernement ne devrait pas lever ces restrictions si rapidement. Ils soulignent qu'avec les températures froides, les Ontariens passeront plus de temps à l'intérieur, accroissant le risque de transmission du coronavirus.

Dimanche, la santé publique a confirmé 370 nouveaux cas de COVID-19 dans la province. Au cours de la dernière semaine, le nombre moyen de nouvelles infections par jour en Ontario a été de 379.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !