•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Canderel fait une offre de 2,2 G$ pour acquérir le fonds immobilier Cominar

Depuis 1989, la Ville de Montréal dispose d'un règlement sur la sécurité en matière d'incendie.

Le portefeuille de Cominar est constitué de 310 immeubles au Québec et en Ontario (archives).

Photo : La Presse canadienne / Caryn Rousseau

Radio-Canada

Une transaction majeure dans le secteur de l'immobilier commercial se prépare au Québec. La société montréalaise Canderel a déposé une offre de 2,2 milliards de dollars pour racheter puis privatiser le fonds immobilier Cominar, plus important propriétaire et gestionnaire d'immeubles commerciaux au Québec.

Le portefeuille de Cominar est constitué de 310 immeubles commerciaux (Alexis Nihon, Centre Rockland, Mail Champlain), industriels et de bureaux d'une valeur totale de 5,7 milliards à Montréal, Québec et Ottawa.

L'opération prévoit que Groupe Mach ferait l'acquisition d'immeubles commerciaux et de bureaux d'une valeur d'environ 1,5 milliard de dollars.

En vertu de l'entente, les acquéreurs proposent de verser en espèces 11,75 $ par action pour une contrepartie totale de 2,2 milliards, en prenant à leur charge les emprunts et les hypothèques. Cela représente une prime de 16,3 % par rapport au prix moyen pondéré pour la période de 20 jours ayant pris fin vendredi à la Bourse de Toronto (TSX).

La juste valeur des parts au 24 octobre s'établissait dans une fourchette de 11,00 $ à 12,50 $ par part, selon une évaluation indépendante de Desjardins Marché des capitaux.

La transaction a déjà obtenu l'appui unanime du conseil des fiduciaires de Cominar et du comité spécial du conseil, qui est composé de fiduciaires indépendants.

Les parties estiment que l'opération pourrait se clôturer au cours du premier trimestre de 2022, sous réserve des approbations des porteurs de parts de Cominar, du tribunal et des approbations des organismes de réglementation.

Le président du conseil des fiduciaires de Cominar estime que cette opération procurera une valeur importante, de la certitude et des liquidités aux porteurs de parts de la société et qu'elle est dans son intérêt supérieur.

Le chef de la direction de Canderel, Brett Miller, affirme quant à lui que la transaction serait également avantageuse pour les locataires de Cominar puisqu'elle mettrait à profit les ressources de la plateforme de Canderel.

Groupe Mach y voit une occasion d'accroître sa position de chef de file au Québec dans toutes les catégories d'actifs immobiliers en ajoutant des immeubles de Cominar.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !