•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La résilience d’un jeune hockeyeur de l’Outaouais

Félix Guay, portant un masque, en entrevue.

Félix Guay a marqué un but à son premier match de la saison.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pour bien des joueurs des Forestiers d’Amos, affronter l’Intrépide de Gatineau samedi et dimanche ne revêtait aucune saveur particulière. Mais pas pour l’attaquant Félix Guay, qui foulait la patinoire de sa ville natale pour la première fois depuis la fin de son parcours avec l’Intrépide de Gatineau.

Le hockeyeur de 16 ans s’est donc dirigé vers Amos pour la suite de sa jeune carrière. Lors des matchs de samedi et dimanche, il a renoué avec beaucoup de visages connus.

C’est sûr que c’est un feeling différent. Je suis habitué de jouer avec eux, pas contre eux.

Le banc des joueurs des Forestiers d'Amos.

Selon son entraîneur-chef, la période d'adaptation de Félix Guay (10) pourrait s'étendre jusqu'à Noël.

Photo : Radio-Canada

Le mot adversité est loin d’être inconnu pour Félix Guay. Il le connaît bien. Trop bien, même.

L’été dernier, il a perdu sa mère, qui a rendu l’âme à la suite d’un accident. Cette épreuve incommensurablement difficile a été accentuée par son déménagement en Abitibi.

Son entraîneur-chef, Shawn Lanoue, s’assure de bien encadrer son poulain, qui habite maintenant à près de six heures de route du reste de sa famille.

Ce sont des choses qui sont vraiment tristes, mais ce sont des choses qui peuvent nous aider à tisser des liens avec lui, a-t-il évalué. Selon lui, Félix est en période d'adaptation­.

Shawn Lanoue en entrevue.

L'entraîneur-chef des Forestiers d'Amos, Shawn Lanoue.

Photo : Radio-Canada

Le principal intéressé le confirme. C'est sûr que c'est un gros step. Je te dirais que c'est beaucoup d'adaptation, mais le monde est vraiment chaleureux à Amos.

Son week-end à Gatineau lui a aussi permis de renouer avec sa famille et ses amis. Ils étaient d’ailleurs nombreux dans les gradins du Complexe Branchaud-Brière à applaudir le numéro 10 des Forestiers d’Amos.

[Samedi], toute ma famille était là. Aujourd'hui, [il y aura beaucoup] d’amis et de couples d’amis. C’est vraiment un beau feeling que j’ai ressenti.

Des partisans lors d'un match de hockey.

Les amis et la famille de Félix Guay n'ont pas caché leur amour pour le numéro 10 des Forestiers.

Photo : Radio-Canada

Sur le plan hockey, les Forestiers d’Amos et Félix Guay ont connu une fin de semaine difficile à Gatineau, en perdant leurs deux matchs face à l’Intrépide.

Les deux équipes se retrouveront à la fin du mois de novembre, pour deux parties qui auront lieu, cette fois, à Amos.

Avec les informations de Marie-Jeanne Dubreuil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !