•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baisse des ventes résidentielles au Saguenay

Une pancarte de vente devant une maison.

Le marché immobilier a changé dans la dernière année à Saguenay.

Photo : Marie-Michèle Bourassa

Radio-Canada

La bulle immobilière qui a frappé la province dans la dernière année semble tranquillement s'essouffler. Pour le Saguenay, les ventes résidentielles ont baissé de 37 % par rapport à la même période en 2020.

C'est ce que démontrent les données de l'entreprise Centris pour les mois de juillet à septembre.

Une baisse de 43 % du nombre de maisons affichées dans les trois arrondissements de Saguenay a aussi été enregistrée.

On a moins de maisons et on a plus de gens. On a des gens de l'extérieur qui viennent s'établir, on a beaucoup de gens aussi, des personnes âgées. Avec ce qu'ils ont vécu, ils sont plus réticents à vendre leur maison et à s'en aller rapidement dans des CHSLD, avec ce qu'on a vu. Donc ça, c'est certain que ça met une pression importante sur le marché, remarque aussi la courtière immobilière et dirigeante d'agence RE/MAX Éva Gagnon.

Selon le même rapport de Centris, le prix médian des maisons unifamiliales a reculé de 2 %.

La région métropolitaine de Saguenay est le seul territoire au Québec où une variation négative a été observée dans cette catégorie. Malgré tout, les prix de vente des maisons demeurent élevés dans plusieurs cas.

Je trouve que ça reste malgré tout élevé, mais peut-être que les surenchères sont moins présentes. Les offres vraiment au-dessus des prix listés comme on peut voir à Montréal, c'est plus rarissime ici. Mais personnellement, je trouve que les prix de vente sont encore bons, mais c'est vrai que ça tend plus à une stabilisation, indique Mme Gagnon.

Le temps nécessaire pour vendre est également plus court. En moyenne, les vendeurs n'ont qu'à attendre 74 jours pour vendre une maison unifamiliale. C'est près de deux mois plus rapides qu'en 2020.

Selon la Chambre immobilière du Saguenay, le marché demeure favorable aux vendeurs.

Selon des informations de Philippe L'Heureux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !