•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vallée de la rivière Saskatchewan Nord, un futur parc urbain national?

Un cycliste roule sur un chemin dans le parc Terwillegar.

Un cycliste roule sur un chemin dans le parc Terwillegar.

Photo : Fournie par Emily Rendell-Watson

Radio-Canada

Angela Hobson, planificatrice écologique principale à la Ville d'Edmonton, indique qu'une mise à jour sera présentée au nouveau maire et aux conseillers municipaux le mois prochain concernant l'idée émise par Parcs Canada de faire de la vallée fluviale un nouveau parc urbain national.

« Peu de villes disposent d'une aussi grande superficie de parcs reliés entre eux. »

— Une citation de  Angela Hobson, planificatrice écologique principale à la Ville d'Edmonton

Selon Kecia Kerr, directrice générale de la Société pour la nature et les parcs du Canada, section du nord de l'Alberta, un parc urbain national à Edmonton ne serait pas comme les parcs nationaux de Jasper, Banff et Elk Island.

Les utilisateurs ne paieraient pas de droits, mais Mme Kerr affirme que la désignation et la législation fédérales permettraient d'accroître la protection et de mettre davantage l'accent sur la conservation de ce corridor écologique vraiment important, tout en offrant des avantages sur le plan des loisirs et de la santé [et] du bien-être à tous ceux qui visitent la région.

Bill Wells, membre du conseil d'administration de la North Saskatchewan River Valley Conservation Society, s'attend à ce que les discussions sur le plan du parc urbain reprennent au cours des prochains mois, après que les élections fédérales et municipales aient provoqué une pause.

L'espoir est que nous puissions améliorer davantage le joyau qu'est la vallée de la rivière, dit-il.

Photo prise du funiculaire à Edmonton.

Vue du funiculaire au centre-ville d'Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Adrienne Lamb

En août, le gouvernement fédéral a annoncé un financement de 130 millions de dollars pour créer un réseau de parcs urbains nationaux.

Edmonton est envisagée comme emplacement potentiel, tout comme Montréal, Saskatoon, Winnipeg et Halifax.

Le Canada compte maintenant 48 parcs nationaux, mais un seul se trouve en milieu urbain : le parc urbain national de la Rouge, à Toronto.

Dans une déclaration, Parcs Canada a indiqué qu'il collaborera avec les autorités locales, les partenaires autochtones et les parties prenantes à l'élaboration du plan au cours des cinq prochaines années.

Kristine Archibald.

Kristine Archibald, directrice générale de la River Valley Alliance, se promène dans les sentiers de la vallée de la rivière Saskatchewan Nord à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Adrienne Lamb

Un vide à remplir

Selon Kristine Archibald, directrice générale de la River Valley Alliance, un vide de 26 kilomètres existe, allant du pont piétonnier suspendu de Southwest Anthony Henday Drive jusqu’à Devon.

Toutefois, en 2025, les subventions actuelles de l’alliance seront épuisées et Kristine Archibald affirme que des fonds supplémentaires sont nécessaires pour remédier à la situation.

Elle estime qu'il faudrait entre autres deux à trois ponts piétonniers additionnels pour connecter les différentes municipalités. Le nouveau projet aboutirait en un réseau de 100 km de sentiers continus dont profiteraient les résidents et serait aussi une destination touristique.

Selon Kristine Archibald, entre 60 et 80 millions de dollars sont nécessaires pour combler cette lacune. Elle considère que le projet pourrait être réalisé en une décennie.

Angela Hobson indique que les plans de ce à quoi l'espace pourrait ressembler dans 20 à 30 ans devraient être terminés en 2022.

Selon elle, ces derniers comprennent des conseils pour la protection et la restauration des zones naturelles et de l’habitat de la faune et la flore ainsi que pour la reconnaissance de toute la valeur culturelle et de l’importance que revêt notre vallée fluviale pour de nombreux peuples autochtones.

Avec des informations d'Adrienne Lamb.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !