•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Gros plan de Denis Coderre.

Denis Coderre, candidat à la mairie de Montréal

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Radio-Canada

« Une métropole plus inclusive » et « représentative de sa population ». C’est ce qui ressort du plan présenté dimanche matin par le candidat à la mairie de Montréal Denis Coderre.

Le chef d’Ensemble Montréal s’engage à appliquer les 38 recommandations de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) sur le racisme et la discrimination systémiques.

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour favoriser le vivre-ensemble, affirme dans un communiqué le candidat à la mairie Denis Coderre, qui prône une mission axée sur le citoyen en ne laissant personne pour compte.

« Nous avons intérêt non seulement à changer nos politiques et nos pratiques, mais également à revoir notre modèle de gouvernance. »

— Une citation de  Denis Coderre, candidat à la mairie de Montréal

Une nouvelle administration Coderre fera en sorte que la métropole soit exemplaire en matière de représentativité en ouvrant l’ensemble des postes vacants à l'interne et à l’externe de manière concomitante pour permettre d’accéder à un bassin plus large de candidats potentiels plus représentatifs de la diversité, promet Ensemble Montréal.

Pour l’heure, à peine 21 % des 25 000 employés de la Ville de Montréal font partie des minorités visibles et ethnoculturelles.

Décochant une flèche à l’endroit de la mairesse sortante Valérie Plante, le parti de Denis Coderre dit qu'aucune embauche de cadres issus des minorités visibles n’a eu lieu ces trois dernières années sous l’administration actuelle; une problématique qui a d’ailleurs été dénoncée dans le rapport de l’OCPM sur le racisme et la discrimination systémiques (Nouvelle fenêtre).

Le rapport, publié en juin 2020, mentionne plutôt qu’en 2016, 2017 et 2018, 0 % des personnes embauchées à titre de cadres de direction à la Ville de Montréal s’identifiaient aux catégories "minorité visible", "minorité ethnique" ou "autochtone".

Or, Denis Coderre était maire de Montréal en 2016 et jusqu'à l'entrée en poste de Valérie Plante, en novembre 2017.

Favoriser l'accessibilité

Plaidant pour une accessibilité universelle, Ensemble Montréal promet que cela sera perceptible jusque dans les contrats de déneigement et les sommes allouées au programme de déneigement destiné aux personnes à mobilité réduite. Ces sommes seront doublées, pour un total de 380 000 $ par année.

La Société de transport de Montréal (STM) devra s’assurer que les rampes d’accessibilité universelle soient fonctionnelles avant chaque départ des autobus. Il faudra également accélérer la construction d’ascenseurs dans l’ensemble du réseau du métro.

Une administration Coderre soutiendra en outre la communauté LGBTQ2+ dans sa recherche de locaux et l’organisation d’événements.

Nous allons nous assurer que le Village retrouve son dynamisme et son esprit festif, mais la communauté ne se résume pas à un seul quartier. Elle doit rayonner dans tous les arrondissements, souligne Daniel Vaudrin, candidat au poste de conseiller de la ville dans le district de Sainte-Marie.

Ensemble Montréal veut également nommer de nouveaux commissaires, dont un se consacrerait à l’accessibilité universelle et un autre à la communauté LGBTQ2+.

Le fruit d'une initiative citoyenne

Ensemble Montréal se tient sur les épaules d'un géant, Montréal en Action, l'organisme fondé en 2017 par Balarama Holness, candidat à la mairie pour Mouvement Montréal, tient à rappeler ce dernier.

C'est à l'initiative de cet organisme et de centaines de bénévoles que le rapport de l’OCPM et ses 38 recommandations ont pu voir le jour, fait-il valoir.

Chez Mouvement Montréal, notre ADN est basé sur l'équité, soutient M. Holness en entrevue téléphonique.

Appelé à réagir à l'annonce d'Ensemble Montréal, il a d'abord félicité ses rivaux pour cet engagement. Mouvement Montréal promet également de mettre en œuvre les recommandations de l'OCPM. Ça va être une priorité pour nous que tous les Montréalais et les Montréalaises se sentent chez eux dans notre métropole, ajoute-t-il.

Projet Montréal soutient de son côté travailler depuis quatre ans à rendre Montréal plus juste et inclusive. L'équipe de la mairesse sortante, Valérie Plante, cite notamment la mise sur pied du Plan directeur pour la diversité, l'équité et l'inclusion en emploi.

Dans un prochain mandat, Projet Montréal s'engage à implanter l'analyse différenciée selon les sexes et plus – qui permet l'analyse de l'effet des politiques et des programmes publics selon qu'on est un homme ou une femme et qui englobe également la notion d'intersectionnalité – à la grandeur de la Ville.

Le parti promet aussi de soutenir la création d’un centre communautaire LGBTQ2IAS+ ainsi qu'un lieu-hommage à la mémoire des luttes pour la diversité sexuelle et de genre et d'instaurer une cible de 35 % d'embauches de minorités visibles et ethniques et de personnes avec un handicap au sein du personnel de la Ville.

Avec des informations de Frédérik-Xavier Duhamel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !