•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le bureau municipal de Dégelis.

La ville de Dégelis est située à la frontière du Nouveau-Brunswick, dans le Témiscouata.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Alors que certaines municipalités peinent à trouver des candidats, la situation diffère à Dégelis, au Témiscouata. Quatre personnes sont en lice pour la mairie dans cette ville d’un peu plus de 3000 habitants.

Située à la frontière du Nouveau-Brunswick, la ville de Dégelis est reconnue pour son festival de musique Le Tremplin.

Au fil des années, plusieurs initiatives ont vu le jour afin d’attirer des touristes dans la région. Toutefois, pour les quatre candidats à la mairie, il est grand temps que Dégelis ne soit pas seulement un lieu de passage, mais une destination à part entière.

C’est du moins ce que propose Richard Bard, qui a deux mandats de conseiller municipal à son actif.

Avec ce qu’on a, on est capable de garder les gens, croit-il.

On a un beau terrain de camping et une belle plage, alors on est capable d’attirer les gens pour qu’ils demeurent au moins deux ou trois jours à Dégelis et qu’ils ne soient pas juste de passage.

Un homme répond aux questions d'un journaliste.

Richard Bard est candidat à la mairie de Dégelis.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Pour Roger Grondin, seul candidat à ne pas avoir fait partie du dernier conseil municipal, la situation géographique de Dégelis pourrait accroître le développement du secteur touristique.

Roger Grondin sourit à la caméra.

Roger Grondin réfléchissait à la possibilité de présenter sa candidature à la mairie de Dégelis depuis plusieurs mois.

Photo : Radio-Canada

Par contre, le candidat préfère prendre le temps de discuter avec les résidents et les intervenants s’il est élu plutôt que de faire des promesses en l’air aux électeurs.

J’aimerais m’asseoir avec le conseil qui va être en place et travailler avec celui-ci. Je vais m’asseoir avec [...] pour voir ce qui est déjà fait et ce qu'il reste à faire, dit-il.

Conseiller municipal depuis seulement 18 mois, Gustave Pelletier croit que d’importants investissements seront nécessaires au cours du prochain mandat. Selon lui, le gel du compte de taxes des six dernières années est un frein au développement de la ville.

Un homme discute avec un journaliste.

Gustave Pelletier est candidat à la mairie de Dégelis aux élections de novembre 2021.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Si on veut sortir un projet et si on va parler au gouvernement, il va nous dire : ''Tu n’as pas besoin de subventions; augmente les taxes, fais quelque chose dans ton milieu et après ça, on verra." C’est un danger! soutient M. Pelletier.

Il faut augmenter les taxes en fonction des besoins. Quand on regarde ce que la [Ville] a perdu dans les dernières années, ça ne prend pas un cours en finance pour comprendre ça, dénonce-t-il.

Le maire sortant Normand Morin ne partage pas cet avis. Selon lui, la Ville est dans une position financière favorable, ce qui lui permettra de faire face aux impondérables.

Il faut avoir un compte de taxes équivalent à celui des [villes] qui ont la même taille que nous, explique-t-il.

Un homme discute avec un journaliste.

Normand Morin, maire sortant de Dégelis, est une fois de plus candidat à la mairie.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

M. Morin souhaite plutôt se concentrer sur le problème de la rareté de la main-d’œuvre, bien présent à Dégelis, où plusieurs commerces ferment quelques jours par semaine, faute d’employés. Je pense qu’il faut mettre en place, avec la MRC, une politique de migration, soutient le maire sortant.

Les quatre candidats s’entendent aussi sur la nécessité d’améliorer les infrastructures routières, notamment les conduites souterraines, et de trouver des solutions pour la rénovation du centre des loisirs et de l’aréna de Dégelis.

D'après un reportage de Patrick Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !