•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les propriétaires de terres en friche d’Abitibi invités à devenir producteurs de bois

Un producteur forestier en action, dans son tracteur en forêt.

Un producteur forestier en action, dans son tracteur en forêt.

Photo : Radio-Canada / Ariane Perron-Langlois

Radio-Canada

L’Agence de mise en valeur des forêts privées de l'Abitibi est à la recherche de propriétaires de lots forestiers privés qui veulent aménager leur terrain pour la production de bois.

Les propriétaires privés qui souhaitent se lancer dans ce créneau obtiendront l'aide de l'Agence pour préparer leur terrain, le reboisement et l'entretien de la plantation.

Selon l'agence, des 6000 propriétaires de terres privés en Abitibi, moins de 2000 font de l'aménagement forestier.

« Il y a un fort potentiel et de territoire, il y a beaucoup d'hectares de friche ou de territoires non aménagés abandonnés avec les années qui pourraient être en culture forestière et/ou agricole. »

— Une citation de  Alain Shink

L'agence a demandé et obtenu de l'argent pour l'aménagement forestier d'où l'appel lancé en direction des propriétaires privés.

Les portions de terrains complémentaires à l'agriculture, on ne veut pas enlever les portions d'agriculture qui sont encore cultivées ou cultivables. Donc on a une entente avec le MAPAQ et l'UPA pour prendre des portions non aménageables en agriculture ou difficiles à aménager, explique le président de l'agence Alain Shink.

Il y a un fort potentiel, on parle de 40 000 hectares de potentiel total, et c'est considérable, puisqu’un lot c'est 40 hectares. Il y a plusieurs portions de lots qui seraient disponibles en aménagement forestier. On a des sous disponibles du gouvernement du Québec, ajoute-t-il.

Selon Alain Shink, dans le secteur d'Abitibi, il se récolte dans le résineux de 35 % à 50 % seulement du potentiel de la forêt privée.

D'où selon lui la nécessité d'augmenter le nombre de propriétaires qui souhaitent fournir du bois.

On devrait reboiser 3 millions de plants par année pour maintenir la possibilité forestière résineuse de la forêt privée de l'Abitibi et à cause des restrictions de budget depuis 2001, on était à 1,5 million de plants par année. On a travaillé fort à l'Agence pour tenter de revenir à 3 millions de plants reboisés par année pour maintenir la possibilité forestière [...] En 2020, on est arrivé à 2,6 millions de plants reboisés en Abitibi, précise Alain Shink.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !