•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crise d’eau potable : les militaires canadiens arrivent à Iqaluit

Un avion militaire est garé sur une piste de l'aéroport d'Iqaluit

Un avion militaire est arrivé à Iqaluit samedi.

Photo : Radio-Canada / David Gunn

Radio-Canada

Un système de traitement des eaux portatif semblable à ceux utilisés lors de catastrophes naturelles ou de crises humanitaires est arrivé à Iqaluit samedi, selon une porte-parole des Forces armées canadiennes.

Un second système est prévu dimanche.

« Il est trop tôt pour vous donner une date exacte, mais nous espérons que les deux unités seront fonctionnelles dans la semaine  », a déclaré la major Susan Magill de la Force opérationnelle interarmées Nord.

Moins de 20 militaires seront à Iqaluit, dit la major Magill, mais 10 à 12 d'entre eux feront marcher les deux unités de purification d'eau par osmose inverse.

Les quelque 8000 résidents d'Iqaluit sont privés d'eau potable depuis près de deux semaines en raison de la présence d'hydrocarbures dans l'eau du robinet.

Afin d'obtenir de l'eau potable, ils doivent se procurer des bouteilles en plastique ou remplir des bidons à la rivière Sylvia Grinnell.

Les bouteilles d'eau pourraient être remboursées

Cependant, les habitants d'Iqaluit pourraient recevoir un peu d'aide financière.

Dans un message sur les réseaux sociaux, le maire Kenny Bell dit avoir soumis une demande d'évaluation au personnel de la Municipalité sur la possibilité de rembourser l'achat d'eau embouteillée.

Selon le document dévoilé samedi par le maire, les fonctionnaires auraient donné un avis favorable au remboursement complet des achats d'eau embouteillée pour tout citoyen desservi par le réseau municipal contaminé.

Des habitants d'Iqaluit attendent en rang et en respectant la distanciation physique, le jeudi 14 octobre 2021.

Les habitants d'Iqaluit faisaient la file, jeudi, pour remplir leurs bidons d'eau.

Photo : La Presse canadienne / Emma Tranter

Le remboursement serait applicable rétroactivement pour tout le mois d'octobre. Le conseil municipal va devoir se prononcer sur cette proposition lors de sa réunion prévue mardi.

D'après la recommandation, la Municipalité devrait payer les frais liés à l'achat d'eau en raison de son incapacité à desservir les résidences et entreprises durant une période prolongée. Le document souligne aussi que le problème n'est pas réglé et que la situation va perdurer encore un certain temps.

Iqaluit pourrait se tourner vers un programme d'aide d'urgence aux municipalités du gouvernement du Nunavut pour éponger une partie de la dépense.

Le réservoir contaminé a été condamné en attendant d'être nettoyé, mais le réseau d'aqueduc de la municipalité doit d'abord faire l'objet d'une vidange avant d’être remis en service.

Avec les informations de la Presse canadienne et Liny Lamberink de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !