•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une semaine sans salaire pour un maire qui a posé une question inappropriée

Le portrait d'un homme.

Le maire Dave Bylsma

Photo : offerte par la municipalité de West Lincoln

Radio-Canada

Un maire de la région du Niagara, en Ontario, perdra l’équivalent d’une semaine de salaire pour avoir demandé à une résidente, dans un message privé sur Facebook, si la vaccination avait eu des répercussions sur ses menstruations.

Le maire de West Lincoln, Dave Bylsma, a posé la question à Emily Spanton en mai.

Jeudi soir, le conseil régional du Niagara a reçu le rapport du commissaire à l’intégrité par intérim Michael Maynard, préparé à la suite du dépôt d’une plainte par la conseillère de St. Catharines Laura Ip.

Mme Ip estimait qu’une question au sujet du cycle menstruel d’une résidente était hautement inappropriée.

Le maire Bylsma avait répondu qu’il avait présenté ses excuses deux jours plus tard et que Mme Spanton avait néanmoins choisi de rendre l’affaire publique.

Le commissaire a conclu que la question ne respectait pas la vie privée et qu’elle était sans doute insultante. Il a qualifié la conduite du maire d’irresponsable.

Le conseil a décidé dans un vote à 29 contre 1 d’appliquer la sanction prévue d’une retenue de 7 jours de paie.

Selon les informations qui figurent sur le site web de la région, cela représente environ 580 $.

Dans une autre affaire, Dave Bylsma avait été sommé de comparaître en cour après avoir pris la parole à un rassemblement contre le confinement.

L’affaire est toujours devant les tribunaux.

D’après les informations de Dan Taekema de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !