•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un porte-conteneurs dégage des gaz toxiques au large de Victoria

De la fumée émane d'un porte-conteneurs au large de Victoria.

La Garde côtière avait un œil sur un navire dont deux conteneurs d'expédition ont pris feu.

Photo : Garde côtière canadienne/Radio-Canada

Radio-Canada

La Garde côtière canadienne (GCC) a évacué samedi soir des membres d'équipage d'un navire marchand qui a perdu la veille 40 de ses conteneurs d'expédition près de l’entrée du détroit Juan de Fuca, au large de la Colombie-Britannique.

Une zone d'urgence a été établie à Constance Bank à moins de 1 mile [1,6 km] du porte-conteneurs, indiquait un avis sur le site web des avertissements de navigation (Nouvelle fenêtre) de la Garde côtière samedi. Le navire est en feu et expulse des gaz toxiques. Deux conteneurs tombés flottent à proximité du navire.

La GCC a déclaré avoir reçu un appel concernant deux conteneurs en feu vers 11 h samedi matin (HAP). À 22 h 50, au moins 10 conteneurs brûlaient.

Le feu continue de se propager, mais au moment de cette mise à jour, le bateau en tant que tel n'est pas eu feu, selon la Garde côtière. Un poste de commandement des incidents a été mis en place pour gérer la situation.

Selon le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage, 16 membres d'équipage ont été dirigés vers le quai d'Ogden Point, à Victoria. Cinq autres sont restés à bord.

Le navire transportait plus de 52 000 kg de xanthates, dont l'amylxanthate de potassium, logés dans deux des conteneurs en feu à bord du navire. Cette substance est classée par le gouvernement américain comme spontanément combustible. L'amylxanthate de potassium est également toxique.

D’après un tweet de la Garde côtière américaine, le porte-conteneurs a été malmené par une mer agitée vendredi et a perdu sa marchandise à quelque 70 km de l’île de Vancouver et de l’État de Washington.

Aucun blessé ne nous a été signalé, a précisé Michelle Imbeau, du service des communications de la GCC.

L’origine de l’incendie n’est pas connue, a-t-elle dit, mais des intervenants se mobilisaient pour combattre l'incendie et récupérer les conteneurs qui se sont détachés du navire vendredi.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !