•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une collecte de dons pour aider les itinérants

L'équipe d'Escouade itinérance prend la pose devant son kiosque de dons à Trois-Rivières.

Des étudiants en technique policière du Collège Ellis de Drummondville se sont déplacés samedi pour venir prêter main forte à la collecte.

Photo : Escouade Itinérance

Radio-Canada

Un organisme a tenu une collecte de dons à Trois-Rivières, samedi, pour aider les itinérants en prévision des mois froids qui arrivent.

Escouade itinérance a pu amasser des vêtements et de la nourriture grâce à la générosité de la population.

L’organisme de Yamachiche offre un service d’intervention sur le terrain disponible 24 heures sur 24.

On sait que c’est souvent la nuit qu’ils vivent le plus de solitude, des psychoses, des situations d’urgence. Le téléphone est ouvert tout le temps, explique Martin Fiset, cofondateur de l’Escouade itinérance.

Ayant lui-même passé une partie de sa vie dans l’itinérance, il connaît la réalité difficile des personnes sans domicile fixe.

« Ils nous donnent leur cachette. Ils nous disent où ils sont parce qu’ils savent qu’on est discrets. On va aller les rejoindre là et leur porter à manger, s’assurer qu’ils n’ont pas froid, qu’ils ont des vêtements chauds, des ''sleeping bags''. »

— Une citation de  Martin Fiset, cofondateur de l'Escouade itinérance

C'est une mission qui interpelle des étudiants en technique policière du Collège Ellis de Drummondville qui se sont déplacés, samedi, pour venir prêter main forte à l’occasion de la collecte de dons.

Pour notre futur métier, ça va être important de comprendre qu’ils n’ont pas de domicile fixe et qu’ils essaient du mieux qu’ils peuvent de se trouver des moyens de continuer de vivre normalement. On va devoir composer avec ça sans les brusquer, indique l'étudiant Nathaniel Marquis.

Si l’Escouade itinérance est née à Yamachiche en 2018, la majorité de ses interventions se déroulent à Trois-Rivières.

« Dans la MRC de Maskinongé, l’itinérance est un peu différente. C’est plus sur appel, lorsqu’on a des signalements. On ne fait pas le même travail de terrain qu’à Trois-Rivières [où] on sillonne vraiment les rues, on va sous des ponts. »

— Une citation de  Martin Fiset, cofondateur de l'Escouade itinérance

À l’approche de l’hiver, les dons amassés samedi permettront de bonifier l’offre de services de l’organisme et surtout, de rendre le quotidien des personnes en situation d’itinérance plus agréable.

Avec les informations de Magalie Masson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !