•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles fêtes étudiantes à Kingston troublent l’ordre public

Des milliers d'étudiants participent à une fête de rue.

Les étudiants sont allés faire la fête lors de rassemblements non autorisés.

Photo : Police de Kingston

Radio-Canada

Les policiers de Kingston ont tenté, pour une deuxième fin de semaine de suite, samedi, d’endiguer des fêtes étudiantes dans les rues adjacentes au campus de l’Université Queen’s. Un agent a été blessé et transporté à l'Hôpital général de Kingston.

Selon le porte-parole de la police, Greg Anderson, environ 3000 jeunes étaient rassemblés à un certain moment, ce qui a amené la police à déclarer qu’il s'agissait d’une fête qui contrevenait à l’ordre public. L'avis a été levé vers 17 h, quand la foule s'est dispersée.

C’est la deuxième fin de semaine de suite que les étudiants de Kingston défient les recommandations des autorités et se réunissent en masse dans les rues, en dépit du risque de transmission de la COVID-19.

La fin de semaine dernière, environ 8000 jeunes sont sortis dans les rues, selon une évaluation des autorités. Des rues ont été fermées à la circulation et un policier a été blessé par un objet qui a été lancé par une personne dans la foule.

Quelque 150 amendes ont été imposées et 3 accusations ont été portées.

Le principal de l’université avait pressé les étudiants de s’en tenir à des rassemblements avec un nombre limité de personnes. Je vous exhorte à rester en sécurité, à prendre soin de vos amis et de votre communauté et à réévaluer votre participation à ces rassemblements , avait déclaré Patrick Deane.

D'après les informations de Michelle Allan de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !