•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les changements climatiques au cœur des élections municipales sur la Côte-Nord

Deux des trois candidats à la mairie de Sept-Îles se prononcent.

Des mains d'enfants tiennent à bout de bras une petite planète Terre.

De nombreux électeurs s'intéressent aux engagements environnementaux des candidats. (archives)

Photo : getty images/istockphoto / Nastco

Radio-Canada

La lutte aux changements climatiques occupe une place prépondérante au sein des programmes de plusieurs candidats municipaux de la Côte-Nord, qui tenteront de se faire élire le 7 novembre. Cette volonté est source d'espoir en région.

Érosion des berges, réchauffement de l’eau du Saint-Laurent, hausse des températures extrêmes: l’environnement de la Côte-Nord change à vue d’œil. La région est toutefois bien loin de remporter son combat contre les soubresauts du climat.

C’est ce que constate Vincent Bussières, membre de Transition Manicouagan, un regroupement citoyen mis sur pied en mars 2020.

On remarque que la température n’est pas toujours la même. On a des périodes de dégel en hiver et un peu plus de journées de canicule l'été. Il y a ces éléments-là qui sont observables, note-t-il.

Avec d’autres résidents de la Côte-Nord, M. Bussières milite pour faire inscrire les enjeux environnementaux au premier plan de l’agenda démocratique en vue des prochaines élections municipales. Selon lui, les élus et les citoyens doivent travailler ensemble afin d’atteindre certains objectifs.

« Seuls, les citoyens peuvent mener des actions, mais c'est important d’avoir le soutien des politiciens; que les instances politiques prennent des décisions pour l'environnement.  »

— Une citation de  Vincent Bussières, membre de Transition Manicouagan
Des citoyens marchent à Baie-Comeau et tiennent une bannière qui indique ''Notre planète. notre devoir''

Selon Transition Manicouagan, environ 50 personnes ont pris part à la marche organisée à Baie-Comeau samedi matin.

Photo : Gracieuseté de Transition Manicouagan

Conviés par Transition Manicouagan, des citoyens ont d'ailleurs marché à Baie-Comeau, samedi, afin d’interpeler les élus et candidats aux élections municipales. Ils souhaitaient que ceux-ci se commettent pour lutter contre les changements climatiques.

Deux candidats de Sept-Îles prennent position

Face aux préoccupations grandissantes et aux impacts tangibles des changements climatiques sur la qualité de vie des citoyens, deux des trois candidats à la mairie de Sept-Îles ont répondu aux questions de Radio-Canada relativement aux enjeux environnementaux.

Pour le candidat Michel Bellavance, les décisions prises en ce qui a trait à l’urbanisme peuvent constituer une façon d’agir en faveur de l’environnement.

Michel Bellavance, photographié devant une fresque

Le candidat à la mairie Michel Bellavance

Photo : Radio-Canada / Lambert Gagné-Coulombe

On peut limiter l’étalement urbain le plus possible, parce que qui dit étalement urbain dit transports et dit énergie polluante, plaide-t-il. L’aspirant maire rappelle d’ailleurs que c’est toujours le cas actuellement, même s’il y a de plus en plus de voitures électriques.

Le candidat à la mairie de Sept-Îles, Steve Trudel, photographié sur le bord du fleuve

Steve Trudel, lors d'une entrevue accordée à Radio-Canada

Photo : Radio-Canada / Lambert Gagné-Coulombe

Son opposant Steve Trudel déplore quant à lui que la lourdeur administrative peut décourager les citoyens qui souhaitent mettre l’épaule à la roue dans cette lutte. Pour lui, il est impératif de simplifier les choses au palier municipal. On doit faciliter une écoute de l'appareil administratif, pour que les gens qui ont des idées [se fassent entendre], fait-il valoir.

Sept-Îles est la terre d’accueil d’industries minières qui figurent sur la liste des grands pollueurs du Canada. Celles-ci sont également d’importants employeurs en région et leur apport économique est considérable. Comment, dans ce contexte, concilier prospérité économique et environnement?

Pour Michel Bellavance, cette conciliation passe par le respect des normes municipales, provinciales et fédérales. Steve Trudel, lui, croit qu’il importe de travailler avec ces industries, qui sont nos plus grands payeurs de taxes, afin de trouver des compromis.

Steeve Beaupré est également dans la course à la mairie de Sept-Îles. Le candidat n'était pas disponible, samedi, pour accorder une entrevue à Radio-Canada.

 Selon le reportage de Lambert Gagné-Coulombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !