•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des militaires de Shilo reviennent au Canada après avoir formé la garde de la reine

La reine Élisabeth II sourit avec des membres de l'armée canadienne.

La reine Élisabeth II a rencontré les membres du contingent canadien.

Photo : Steve Parsons/Press Association/Régiment royal de l'Artillerie canadienne

Radio-Canada

Des militaires du Régiment royal de l'Artillerie canadienne rentreront bientôt au Canada après un déploiement unique en Angleterre où ils étaient chargés de garder la reine et les quatre résidences royales à Londres.

Au total, ce sont environ 130 membres du régiment qui ont été déployés du 4 au 22 octobre dans la capitale anglaise. Parmi eux, il y avait 90 soldats et les 36 membres de la Musique de l'Artillerie royale canadienne, basée à Edmonton.

C’était incroyable, affirme le major Michael Crosier, membre du 1er Régiment de la Royal Canadian Horse Artillery, basé à Shilo, près de Brandon, au Manitoba.

C’était une expérience qui arrive qu’une fois dans la vie, qu’une fois dans une carrière, ajoute-t-il.

Le contingent envoyé en Angleterre comprenait des militaires provenant de partout au Canada.

Service d’honneur

Au total, les militaires ont passé six semaines à l’étranger, dont trois à servir la royauté. Leurs missions consistaient à former la garde de la reine au palais de Buckingham, au palais St-James, au château de Windsor et à la Tour de Londres.

Pour les cérémonies de relève de la garde, qui ont eu lieu huit fois, les soldats étaient accompagnés par la Musique de l'Artillerie royale canadienne. Mais la rencontre entre les militaires canadiens et la reine Élisabeth II a été le moment fort du voyage, selon le major Michael Crosier.

Elle est capable de mettre tout le monde à l’aise immédiatement. Elle commence à vous parler et vous n’êtes pas nerveux. Vous lui parlez, et vous pouvez sentir qu’elle fait ça depuis longtemps. Elle a vraiment parlé avec tout le monde, c’est une femme absolument incroyable, s’enthousiasme le militaire.

150e anniversaire du Régiment

Le Régiment royal de l'Artillerie canadienne a été invité à former la garde de la reine pour honorer et commémorer le 150e anniversaire de la mise sur pied des batteries A et B du Régiment royal de l’Artillerie canadienne, selon un communiqué du gouvernement du Canada.

C’était la première unité de forces régulières au pays. La formation a tracé la route pour qu’on devienne notre propre nation souveraine, explique le major Michael Crosier.

Par conséquent, l’invitation de la reine pour marquer l’anniversaire du régiment a été fortement appréciée par les troupes.

C'est incroyablement important que nous le fassions cette année. Je suis fier d’avoir eu cette opportunité, se réjouit le major.

Les militaires reviennent au Canada mardi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !