•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chirurgies annulées, faute de sang O+

Don de sang.

Selon Héma-Québec, 1000 dons de sang sont nécessaires chaque jour afin de garantir un niveau de réserve optimal.

Photo : iStock

Une résidente de Québec implore la population d'offrir du sang O+ à Héma-Québec pour pouvoir recevoir une chirurgie.

Huguette Turcotte est en attente d'une opération depuis plus d'un an et demi.

Elle attend un remplacement de la hanche qui l'importune depuis des mois. Je ressens énormément de souffrance, confie-t-elle. Sa qualité de vie en est fortement diminuée.

La dame reçoit finalement la bonne nouvelle deux semaines avant son anniversaire : la chirurgie aura lieu le 4 novembre.

Une femme porte un manteau, debout dans une rue bordée de feuilles d'automne.

Huguette Turcotte

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

C'est le plus beau cadeau de ma vie, se réjouit-elle. J'étais tellement heureuse d'avoir la chirurgie, ça fait tellement longtemps que j'attends.

Or, Mme Turcotte a vite déchanté. En raison d'une pénurie de sang O+ dans la banque d'Héma-Québec, l'hôpital lui confirme que la chirurgie n'aura pas lieu.

« Jamais je n’aurais pensé qu'un manque de sang aurait annulé la chirurgie. »

— Une citation de  Huguette Turcotte

Fragilité

Selon Héma-Québec, 1000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour garantir une réserve optimale. Or, depuis les 18 derniers mois, l'organisme a vécu un essoufflement des donneurs et une hausse de la demande.

Depuis le début du mois d'octobre, la demande est particulièrement accrue pour le groupe sanguin O+, notamment dans les hôpitaux. Il s'agit du groupe sanguin d'environ 40 % des Québécois.

Une poche de sang.

Le sang recueilli auprès des donneurs peut se conserver 42 jours.

Photo : Société canadienne du sang

Des chirurgies non urgentes ou électives, comme celle de Mme Turcotte, doivent donc être annulées. Une consigne d'annulation des chirurgies non urgentes qui nécessitent du sang O+ est d'ailleurs maintenue jusqu'à nouvel ordre au Québec.

Héma-Québec a lancé un cri du coeur à la mi-octobre, dans l'espoir de recevoir 400 dons supplémentaires, chaque jour.

Grâce à cette sortie, les besoins urgents sont comblés, assure l'organisme. Actuellement, environ 1200 dons de sang sont faits quotidiennement. C'est assez pour les besoins urgents, mais insuffisant pour combler le retard des derniers mois.

Ça m'a vraiment étonné et ça m’a montré que notre système est très fragile, ajoute Mme Turcotte.

Elle comprend que le manque de personnel et la COVID-19 ne sont pas les seuls facteurs pouvant compromettre une chirurgie.

Appel à la famille

Devant la situation, Mme Turcotte a contacté sa famille pour renflouer cette banque de sang. Son conjoint s'est également adressé aux médias. Sa fille ira d'ailleurs donner du sang dans les prochains jours.

Héma-Québec rappelle que 100 % des dons se font sur rendez-vous.

Le port du masque médical, remis par Héma-Québec, est obligatoire pour tous, en tout temps.

Les donneurs doivent s'hydrater et manger avant leur arrivée.

Avec les informations de Colin Côté-Paulette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !