•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une formation sensibilisera le personnel du CISSS à la culture mi’kmaw

Des tipis attirent l'attention à Gesgapegiag.

Des tipis érigés en bordure de mer, à Gesgapegiag (archives)

Photo : Gracieuseté de Kayla Caplin

Roxanne Langlois

Une toute nouvelle formation sera offerte dès cet automne à une partie du personnel du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie. Le but? Sensibiliser ses employés à la réalité et à la culture des communautés autochtones.

D’une durée d’environ deux heures, ce nouveau programme a été élaboré par la communauté autochtone de Gesgapegiag. Listuguj s’est ensuite greffée à ce projet, qui prendra sous peu son envol.

Dans le cadre de cette initiative, des aînés des deux communautés mi'kmaq iront à la rencontre des employés afin de les sensibiliser à leur culture.

La présidente-directrice générale adjointe du CISSS de la Gaspésie, Connie Jacques, photographiée en marge d'une conférence de presse.

La présidente-directrice générale adjointe du CISSS de la Gaspésie, Connie Jacques (archives)

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

La présidente-directrice générale adjointe du CISSS, Connie Jacques, précise que cette formation sera surtout dispensée dans la Baie-des-Chaleurs, où se situent les deux communautés autochtones qui prennent part au projet.

« Elle vise à ce que l’ensemble [des] employés comprenne mieux la culture mi'kmaw et comment, en fin de compte, [on peut] l’intégrer dans notre offre de soins et de services à la population. »

— Une citation de  Connie Jacques, présidente-directrice générale adjointe du CISSS de la Gaspésie

Le [meilleur] exemple, c’est comment on peut modifier la façon dont on donne les soins palliatifs en reconnaissant la culture des Premières Nations, image Mme Jacques.

Le bâtiment du conseil de bande de Gesgapegiag.

Le bâtiment du conseil de bande de Gesgapegiag

Photo : Radio-Canada

Comme ç'a été le cas pour l’embauche d’une infirmière de liaison annoncée en septembre, ce projet a été déposé au ministère de la Santé à des fins de financement. Québec l'a accueilli favorablement.

Cette formation s’inscrit dans les orientations de Faire plus, faire mieux, le Plan d’action gouvernemental pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits (sic). Cette stratégie 2017-2022 aborde notamment les enjeux de la sensibilisation aux réalités des Premières Nations et de la sécurisation des soins destinés à leurs membres.

Le personnel sera scindé en groupes d'environ 20 employés au cours de ces formations. Selon Connie Jacques, cela permettra de privilégier la discussion et la sensibilisation réelle autour de la culture. La gestionnaire espère également que l’initiative permettra de rendre cette culture plus concrète aux yeux des employés.

Le CISSS gaspésien attendait l’entrée en poste de sa nouvelle infirmière de liaison pour lancer cette formation. Selon le réseau régional de la santé, Jessica Pepin devrait commencer son mandat la semaine prochaine.

L'infirmière de liaison Jessica Pepin en compagnie d’Amanda Larocque, Health director dans la communauté de Gesgapegiag, de Connie Jacques, PDG adjointe du CISSS de la Gaspésie, de Chantal Duguay, PDG du CISSS, et de Pierre Parisé, adjoint à la PDG au Réseau local de services Baie-des-Chaleurs.

L'infirmière de liaison Jessica Pepin en compagnie d’Amanda Larocque, Health director dans la communauté de Gesgapegiag, de Connie Jacques, PDG adjointe du CISSS de la Gaspésie, de Chantal Duguay, PDG du CISSS, et de Pierre Parisé, adjoint à la PDG au Réseau local de services Baie-des-Chaleurs.

Photo : Radio-Canada / gracieuseté CISSS de la Gaspésie

L’embauche de cette nouvelle ressource, également financée par le ministère de la Santé, suscite d'ailleurs déjà de l’intérêt de la part d’autres organisations.

Mme Duguay reçoit des questions sur la façon dont [le projet] pourrait être implanté ailleurs. On a déjà deux rencontres prévues, se réjouit Connie Jacques, en faisant référence à la présidente-directrice générale du CISSS, Chantal Duguay.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !