•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Balarama Holness continue de perdre des candidats

Jean-Philippe Martin et Sylvain Medzalabenleth désertent dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Balarama Holness en point de presse.

Balarama Holness a perdu une demi-douzaine de candidats ces trois dernières semaines.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Labbé

Mouvement Montréal vient de perdre deux autres joueurs. Jean-Philippe Martin et Sylvain Medzalabenleth retirent leur candidature aux élections municipales de novembre.

Le premier briguait le poste de conseiller de ville dans le district d'Hochelaga, alors que le second convoitait le poste de conseiller de ville dans le district de Maisonneuve–Longue-Pointe.

Leurs départs ont été annoncés samedi matin par Élections Montréal.

Joints par courriel, MM. Martin et Medzalabenleth ont fait savoir à Radio-Canada qu'ils ne feraient aucun commentaire d'ici le jour des élections.

Les deux hommes devaient initialement se présenter sous la bannière de Ralliement pour Montréal, le parti de Marc-Antoine Desjardins, qui a fusionné avec celui de Balarama Holness le mois dernier.

Les départs se succèdent

Le parti de M. Holness a perdu six joueurs depuis la fin de la période de mises en candidature.

Les départs de MM. Martin et Medzalabenleth s'ajoutent à ceux de l'ancien chef de Ralliement pour Montréal Marc-Antoine Desjardins, de Jean-Pierre Boivin, de Marc-André Bahl et de Katchik Ebruchumian.

À la fin de la période de mises en candidature, le 1er octobre, Mouvement Montréal pouvait compter sur 74 candidats. Trois semaines plus tard, le parti n'en compte plus que 68. Il demeure toutefois présent dans les 19 arrondissements de la métropole.

Notre couverture des élections municipales au Québec en 2021.

La fusion de la formation de M. Holness et de Ralliement pour Montréal, le mois dernier, a créé des frictions, les deux partis étant opposés à plusieurs égards sur la défense de la langue française et le financement du service de police.

Dès le lendemain de l'annonce de cette improbable alliance, l'ex-conseiller municipal Jean-François Cloutier, présenté jusque-là comme le futur président du comité exécutif de Marc-Antoine Desjardins, et sa comparse Brigitte Lamoureux avaient retiré leur candidature, craignant que la mayonnaise ne prenne pas.

Depuis le 1er octobre, aucun autre parti montréalais n'a perdu de candidat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !