•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Protection de la rainette à Longueuil : deux organismes portent plainte au fédéral

Une rainette faux-grillon, qu'une personne tient dans sa main.

La rainette faux-grillon a la taille d'une pièce de 1 $ (2,5 cm).

Photo : Radio-Canada / Courtoisie

Radio-Canada

À Longueuil, le sort de la rainette faux-grillon, une grenouille de la taille d’un raisin, est désormais entre les mains de la Cour fédérale.

Le Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE) et la Société pour la nature et les parcs (SNAP Québec) ont annoncé vendredi avoir porté plainte contre le ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada. Selon eux, l'habitat de cette espèce à Longueuil est menacé par des travaux.

La Loi sur les espèces en péril est claire et oblige le ministre à recommander la protection de l’habitat essentiel lorsqu’une province ne protège pas adéquatement cet habitat. Avec ces recours, nous sonnons l'alarme, la récréation en matière de protection des espèces en péril au Québec est terminée, a indiqué Alain Branchaud, directeur à la SNAP Québec, par voie de communiqué.

Les organismes ont également décidé de déposer un recours devant la Cour supérieure du Québec dans le but d'obtenir la suspension des travaux et autres activités susceptibles d'altérer l'habitat de la rainette faux-grillon.

Le CQDE et la SNAP section Québec avaient lancé un ultimatum au gouvernement fédéral en donnant à Ottawa jusqu’au 20 octobre pour intervenir dans ce dossier, en vain. Elles menaçaient alors de poursuites judiciaires, menace mise à exécution vendredi.

C'est franchement regrettable d'avoir, une fois de plus, à se tourner vers les tribunaux pour protéger cette espèce menacée. Le gouvernement du Québec a abdiqué ses responsabilités, la menace est claire et les obligations du ministre fédéral le sont tout autant, a affirmé Geneviève Paul, directrice générale du CQDE.

« Nous espérons que nos démarches judiciaires mèneront enfin à la suspension des travaux avant qu'il ne soit trop tard. »

— Une citation de  Geneviève Paul, directrice générale du CQDE

L’objet de la discorde concerne les travaux associés au prolongement du boulevard Béliveau, à Longueuil, qui se poursuivent à un rythme effréné, estiment les organismes environnementaux.

Ces travaux doivent passer directement à travers une zone désignée comme habitat essentiel de la rainette depuis 2015, une zone riche en étangs où la rainette se reproduit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !