•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un mémorial pour les enfants autochtones démantelé, après consultation, à Ottawa

Des souliers d'enfants et des peluches près de la flamme du centenaire sur la colline du Parlement.

Le mémorial, devant la flamme du centenaire à Ottawa, a été démantelé vendredi.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Un mémorial sur la colline du Parlement pour les enfants autochtones qui ne sont jamais revenus des pensionnats a été démantelé vendredi.

Le mémorial a surgi spontanément autour de la flamme du centenaire, au printemps dernier, après la découverte de sépultures anonymes sur plusieurs anciens sites de pensionnats pour Autochtones.

Des gens y avaient déposé des paires de chaussures pour enfants, des jouets en peluche, des messages et d'autres objets.

Une porte-parole de Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada a déclaré que le retrait des articles avait été effectué vendredi. Des consultations ont été réalisées préalablement auprès des groupes autochtones nationaux et des Premières Nations Tk'emlups te Secwepemc et Cowessess, où un radar pénétrant dans le sol a révélé la présence de centaines de sépultures anonymes.

Megan MacLean a dit qu'ils ont suggéré que le retrait du monument commémoratif soit dirigé par la nation algonquine Anishinabeg sur le territoire traditionnel de laquelle se trouve la colline du Parlement.

Sous la direction de cette Première Nation, Mme MacLean affirme que les objets sacrés seront confiés aux aînés algonquins Anishinabeg.

D'autres articles, selon leur état de dégradation, seront donnés, conservés à des fins éducatives, recyclés ou éliminés conformément aux directives de la Ville d'Ottawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !