•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des directives qui diffèrent selon les régions pour Halloween

Une citrouille déposée sur des marches porte un masque de procédure.

La santé publique du Nouveau-Brunswick annonce ses directives pour Halloween.

Photo : getty images/istockphoto / cglade

Radio-Canada

Les directives de la santé publique du Nouveau-Brunswick pour célébrer Halloween pendant la quatrième vague de la pandémie de COVID-19 — la plus forte que la province ait connue — ne sont pas les mêmes pour les régions visées par les mesures coupe-circuits et celles qui ne le sont pas.

Sans mesures coupe-circuits

La santé publique recommande aux enfants qui se ramasseront des bonbons de ne le faire qu’avec des membres de leur ménage et des gens qui font partie de leurs 20 contacts réguliers. Ils devraient se désinfecter les mains avant leur départ et à leur retour à la maison.

Les personnes qui donneront des bonbons devraient quant à elles le faire sans contact, ainsi que se désinfecter les mains entre chaque visiteur et nettoyer les surfaces fréquemment touchées comme les rampes d’escalier.

La santé publique recommande de ne pas mettre un bol rempli de bonbons à la disposition des enfants, mais plutôt de les espacer pour qu’il soit possible d’en prendre un sans toucher les autres.

Avec les mesures coupe-circuits

Il faut premièrement noter que la santé publique change de verbes en expliquant ces directives pour les deux types de régions. Pour les régions sans mesures coupe-circuits, elle parle plutôt de recommandations, tandis que, dans le cas contraire, la santé publique évoque plutôt des obligations.

Les enfants qui ramasseront des bonbons devront le faire uniquement en compagnie de personnes de leur ménage. Ils doivent porter un masque, ainsi que respecter la distanciation physique et les exigences sur les rassemblements intérieurs.

Les personnes qui distribuent des bonbons doivent le faire sans contact. La santé publique précise que tous doivent porter un masque lorsque la distanciation physique ne peut être respectée.

Nous voulons que les enfants de partout dans la province puissent passer une belle Halloween, mais il est impératif que tout le monde se comporte de la manière la plus sécuritaire possible, résume la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, dans un communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !