•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quelles sont les modalités pour aller aux États-Unis et revenir au Canada?

En date du 15 décembre, Ottawa recommande d’éviter tout voyage non essentiel à l’étranger.

Un voyageur, de dos, transportant deux valises.

Un voyageur prêt à quitter en provenance d'Ottawa (archives).

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Radio-Canada

Dès le 21 décembre, les Canadiens qui voyagent à l’extérieur du pays devront recommencer à présenter un test PCR négatif valide à leur arrivée aux frontières canadiennes. La mesure inclut les voyageurs qui se déplacent pour de courts séjours de moins de 72 heures.


Se rendre aux États-Unis


De quoi ai-je besoin pour me rendre aux États-Unis en avion?

Un Boeing 757 d'American Airlines se prépare à l'atterrissage à l'aéroport O'Hare de Chicago.

Les Canadiens n’ont pas besoin de visa ou d’autorisation de voyage pour les séjours touristiques de moins de six mois aux États-Unis.

Photo : Getty Images / nazdravie

Depuis le 6 décembre, sur ordonnance des CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies), tout voyageur se rendant aux États-Unis par voie aérienne doit présenter un test négatif à la COVID-19 qui a été pris moins de 72 h avant l'arrivée aux États-Unis.

Pour les personnes ayant guéri de la COVID-19, il est demandé de fournir le résultat du test viral positif daté de 90 jours ou moins avant l'arrivée aux États-Unis ainsi qu'une lettre d'un fournisseur de soins de santé agréé ou d'un responsable de la santé publique indiquant que vous avez été autorisé à voyager.

Ces modalités s’appliquent à tout voyageur âgé de deux ans et plus.

Depuis le 8 novembre, les voyageurs admissibles au vaccin sont également tenus d'être doublement vaccinés pour être autorisés à entrer sur le territoire américain.

Les Canadiens n’ont pas besoin de visa ou d’autorisation de voyage pour les séjours touristiques de moins de six mois aux États-Unis. Les ressortissants d’autres pays pourraient, eux, avoir besoin d’un visa ou d’une autorisation de voyage pour entrer au pays.

De quoi ai-je besoin pour me rendre aux États-Unis par voie terrestre ou maritime?

La frontière entre le Canada et les États-Unis.

Les Canadiens peuvent se rendre aux États-Unis par voie terrestre depuis le 8 novembre.

Photo : Reuters / Alex Filipe

À la différence de l’entrée par voie aérienne, la traversée de la frontière terrestre qui est autorisée depuis le 8 novembre pour les voyages non essentiels ne requiert pas de présenter un résultat négatif à un test de dépistage à la COVID-19. Les voyageurs devront cependant être adéquatement vaccinés.

Cette règle est aussi en vigueur pour les voyages essentiels depuis janvier 2022.

Est-il obligatoire de faire un test de dépistage à la COVID-19 pour les personnes vaccinées?

Pour les voyageurs arrivant aux États-Unis par voie aérienne, oui. Un test négatif ou une preuve de rétablissement à la COVID-19 sont obligatoires pour monter à bord d’un avion allant ou passant aux États-Unis.

Quels types de tests sont acceptés?

Une jeune fille exhibe la cartouche sur laquelle apparaît son résultat négatif à un test de dépistage de COVID-19 effectué à la maison.

Une adolescente exhibe la cartouche sur laquelle apparaît le résultat d'un test de détection antigénique rapide de la COVID-19.

Photo : Associated Press / Tsafrir Abayov

Selon le site des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, sont acceptés les tests moléculaires (exemples : test PCR, TAN, TAAN ou RT-LAMP) ainsi que les tests antigéniques (contrairement au Canada). Les tests rapides sont acceptés s’ils relèvent de ces catégories.

Le test utilisé doit être autorisé par l'autorité nationale compétente pour la détection du SRAS-CoV-2 dans le pays où le test est administré, est-il par ailleurs précisé.

La vaccination est-elle obligatoire pour se rendre aux États-Unis?

Depuis le 8 novembre, oui, la vaccination est obligatoire pour entrer aux États-Unis, peu importe le moyen avec lequel vous vous rendez au pays, pour les voyages non essentiels. Elle est obligatoire pour les voyages essentiels depuis le début janvier.

Quels vaccins sont acceptés?

Une jeune femme au visage crispé reçoit un vaccin.

Anh Ngo, 20 ans, reçoit sa première dose du vaccin Moderna lors d'une clinique pour les habitants des appartements San Romanoway, dans le quartier Jane et Finch, au nord-est de Toronto, le 21 avril 2021.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Depuis le 15 octobre 2021, les États-Unis ont confirmé qu'ils considéreraient les personnes à doses mixtes comme étant complètement vaccinées, à condition que les vaccins soient autorisés par la Food and Drug Administration (FDA) ou l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cela signifie que les Canadiens qui ont reçu n'importe quelle combinaison des vaccins AstraZeneca, Pfizer-BioNTech ou Moderna sont autorisés à traverser la frontière. Les vaccins unidoses Johnson&Johnson sont également acceptés.

Quelles exemptions à la vaccination sont acceptées?

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies présentent plusieurs types d'exemptions qui incluent les personnes de moins de 18 ans, celles qui ont une contre-indication médicale documentée à la vaccination contre la COVID-19, ou encore celles qui se rendent aux États-Unis pour des raisons humanitaires.

Dois-je m'isoler à mon arrivée aux États-Unis?

Non. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies recommandent toutefois aux personnes non vaccinées de se faire tester dans les trois à cinq jours après leur arrivée et de s'isoler volontairement pendant une période de sept jours. Cette période passe à 10 jours en l'absence d'un test après l'arrivée.

Chaque État américain peut toutefois imposer des restrictions liées à la COVID-19 en fonction de la situation sanitaire. À l'heure où nous écrivons ces lignes, aucun État n'impose une période d'isolement obligatoire pour les voyageurs étrangers.


Revenir au Canada


Un avion d'Air Canada.

Un avion d'Air Canada sur le tarmac de l'aéroport international Pearson à Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Au Canada, les modalités pour entrer au pays restent les mêmes, quel que soit le moyen de transport. Elles changent, toutefois, en fonction du statut d’une personne au pays (citoyen, résident permanent ou résident temporaire), du statut vaccinal et de si le voyageur a contracté la COVID-19 dans le passé.

Suis-je autorisé à entrer au Canada?

Le gouvernement a mis au point un questionnaire (Nouvelle fenêtre) permettant de répondre à cette question au cas par cas, mais voici la règle générale :

  • Les citoyens canadiens, résidents permanents, les personnes inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens et les personnes protégées (ou ayant le statut de réfugié) sont autorisés à entrer au Canada.

  • Les ressortissants étrangers peuvent être autorisés à entrer au Canada pour un voyage discrétionnaire à condition d’être entièrement vaccinés. Selon les cas, un visa ou une autorisation de voyage électronique (AVE) est nécessaire. Un autre questionnaire du gouvernement (Nouvelle fenêtre) permet de vérifier cette information.

De quoi ai-je besoin pour retourner au Canada?

Des voyageurs attendent près d'une clinique de dépistage à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal.

Des voyageurs attendent près d'une clinique de dépistage à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Pour les voyageurs complètement vaccinés :

Les voyageurs vaccinés sont exemptés de quarantaine et du test de dépistage au huitième jour après leur retour au Canada.

Pour les voyageurs non vaccinés ou partiellement vaccinés qui sont autorisés à entrer au Canada :

  • Vous devez montrer un résultat de test négatif pris moins de 72 h avant l'arrivée au pays.

  • Vous devez utiliser l’application mobile ArriveCAN détaillant votre plan de quarantaine.

  • Vous devez vous soumettre à un test de dépistage à l’arrivée et au huitième jour.

  • Vous devez effectuer une quarantaine de 14 jours.

Quelles sont les modalités d'entrée au Canada pour les enfants de moins de 12 ans ne pouvant pas être vaccinés?

Une fillette ferme les yeux, alors qu'on lui insère dans le nez une tige de prélèvement pour un test de dépistage.

Une enfant subit un test de dépistage de la COVID-19.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Pour les enfants non vaccinés de moins de 12 ans qui ne présentent aucun symptôme quand ils voyagent avec des parents ou tuteurs entièrement vaccinés, le Canada a mis en place une série de mesures (Nouvelle fenêtre) à respecter après l’arrivée de l’enfant en sol canadien.

D’une part, ils doivent respecter toutes les exigences de tests préalables à l’entrée, à l’arrivée et du huitième jour (à moins d’avoir moins de cinq ans) et n’ont pas à se placer en quarantaine. Ils doivent figurer en tant que voyageurs dans l’application et le document ArriveCAN présenté par le parent ou tuteur qui l’accompagne.

Par ailleurs, ils sont tenus, pendant 14 jours, d’éviter les contacts avec les personnes fragiles, immunodéprimées ou âgées de plus de 65 ans, et ne peuvent se rendre dans des lieux comme les établissements de soins de longue durée par exemple.

Ils ne peuvent pas non plus :

  • se présenter à l’école, dans un camp ou à la garderie

  • emprunter un transport en commun achalandé où la distanciation physique et le port du masque ne sont pas garantis

  • participer à une activité d’envergure dans un lieu achalandé, à l’intérieur ou à l’extérieur, comme un concert ou un événement sportif

Qui est considéré complètement vacciné au Canada?

Travis Murao, joueur de rugby en fauteuil roulant de l'équipe canadienne, reçoit sa deuxième dose du vaccin.

Travis Murao, joueur de rugby en fauteuil roulant de l'équipe canadienne, reçoit sa deuxième dose du vaccin COVID-19 de Pfizer-BioNTech à Toronto le 28 mai.

Photo :  CBC / Evan Mitsui

Sont considérées comme étant complètement vaccinées les personnes ayant reçu deux doses d’un vaccin Pfizer-BioNTech, Moderna, ou AstraZeneca (ou une combinaison de deux de ces vaccins) ou une dose d’un vaccin Janssen-Johnson & Johnson, et ayant effectué une période de 14 jours après l’administration de la dernière dose.

Les vaccins ne figurant pas parmi les quatre cités ci-dessus ne sont pas reconnus par le Canada. Depuis le 30 novembre cependant, le Canada a élargi cette liste à d'autres vaccins : Sinopharm, Sinovac et Bharat Biotech.

Le site du Canada précise par ailleurs que si vous êtes rétabli de la COVID-19, vous avez tout de même besoin de la série complète d'un vaccin accepté contre la COVID-19 ou un mélange de deux vaccins acceptés.

Est-il obligatoire de faire un test de dépistage à la COVID-19 pour entrer au Canada même pour les personnes vaccinées?

Une personne masquée marche dans un terminal.

L'oubli ou un mauvais test de dépistage contre la COVID-19 avant d'arriver au Canada peut valoir une amende de 5750 $ par personne.

Photo : Getty Images / Jenny Evans

À compter du 21 décembre, les citoyens canadiens, les résidents permanents et les personnes inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens qui ont quitté le Canada et qui y reviennent devront présenter un tel test, réalisé moins de 72 h plus tôt, peu importe la durée de leur séjour à l'étranger.

Pour toute autre situation, le site du gouvernement précise : « Tous les voyageurs âgés de cinq ans et plus, quelle que soit leur citoyenneté ou leur statut vaccinal, doivent fournir l’un ou l’autre des documents suivants pour entrer au Canada » :

  • un résultat négatif à un test moléculaire de dépistage de la COVID-19,

  • une preuve d’un résultat positif obtenu dans les 11 à 180 jours précédents l’arrivée au Canada.

Quels types de tests sont acceptés?

Les tests PCR, les tests des acides nucléiques (TAN), les tests d’amplification des acides nucléiques (TAAN) ou les tests d’amplification isotherme médiée par boucle par transcription inverse (RT-LAMP) sont des exemples de tests acceptés pour entrer au Canada.

La liste complète des tests reconnus par le Canada peut être consultée ici (Nouvelle fenêtre). Contrairement aux États-Unis, le Canada n’accepte pas les tests rapides antigéniques.

Les personnes ayant déjà eu la COVID-19 peuvent-elles être exemptées d’un test de dépistage préalable à l’arrivée?

Oui, sur présentation d’une preuve d’un résultat positif obtenu dans les 11 à 180 jours précédents l’arrivée au Canada. Après cette période de 180 jours, un test de dépistage négatif sera à nouveau une condition pour entrer au pays.

Si je reçois un résultat de test positif pendant mon séjour aux États-Unis, puis-je rentrer au Canada?

Un homme ouvre les rideaux de sa chambre d'hôtel après le coucher du soleil.

Les Canadiens qui obtiennent un test positif à la COVID lors d'un séjour aux États-Unis doivent présenter un plan de quarantaine.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Oui, les citoyens canadiens, résidents permanents du Canada, personnes inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens ou les personnes protégées peuvent entrer au Canada tout en ayant un résultat positif à la COVID-19, mais uniquement par voie maritime ou terrestre, à bord d’un véhicule privé.

On ne vous refusera pas l’entrée au pays à une frontière terrestre, mais vous pourriez devoir payer une amende de 5 000 $ par voyageur (en plus des suppléments), peut-on lire sur le site web du gouvernement.

La décision finale concernant l’entrée et la quarantaine est prise par un représentant du gouvernement au point d'entrée sur la base des informations qui lui ont été présentées au moment de l'entrée au Canada, y ajoute-t-on.

Pour embarquer à bord d’un avion pour rentrer au Canada après avoir contracté la COVID-19 à l’étranger, il faut avoir terminé la période d’isolation de 14 jours, sauf cas exceptionnel.

Note : Radio-Canada s’est efforcée de rassembler les informations les plus à jour correspondant aux cas les plus courants. Il est possible que des conditions particulières s’appliquent, auquel cas, il est conseillé de consulter le site du gouvernement du Canada (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !