•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FIQ proposera des solutions au CISSS-AT pour l’urgence de Senneterre

L'édifice du centre de santé, avec le garage pour l'ambulance.

L’urgence du centre de santé de Senneterre est fermée 16 heures par jour depuis le 18 octobre (archives).

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

La Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ) travaille sur un projet d’horaire pour permettre la réouverture de l’urgence de Senneterre.

L’objectif du syndicat qui représente les infirmières et infirmières auxiliaires est de maintenir des quarts de travail de huit heures.

La municipalité a proposé un plan d’horaire qui inclut des horaires de 12 heures.

Centre de santé de Senneterre :

Les services de l'urgence de Senneterre sont actuellement ouverts de 8 heures à 16 heures.

La convention collective permet le recours aux quarts de 12 heures, mais les employés concernés doivent voter en faveur de cet arrangement.

S’il y a une ou deux personnes qui ne veulent pas faire de 12 heures, on ne peut se permettre de perdre [de] ressources dans ces projets-là, surtout dans la conjoncture actuelle, explique Alexandre Chabot, vice-président de la FIQ pour la Vallée-de-l’Or.

C’est pourquoi le syndicat croit qu’il est possible de trouver des solutions sans avoir recours aux quarts de travail de 12 heures, notamment si des personnes qui travaillent à temps partiel acceptent d’augmenter leur nombre d’heures de travail.

On est en train de travailler sur des horaires de huit heures qui auraient du sens, explique le vice-président de la FIQ, Alexandre Chabot. Tout est possible, mais il va falloir être capable de prendre les choses de front et analyser avec les gens pour voir comment on est capable de faire ça, le tout à temps régulier, je pense que oui c’est possible, sans demander plus de temps supplémentaire à nos membres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !