•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Étienne Coppée se raconte dans son premier opus, Et on pleurera ensemble

Étienne Coppée est allongé dans son lit, les mains derrière la tête.

L'auteur-compositeur-interprète Étienne Coppée a lancé son premier album vendredi.

Photo : Alina Herta

Radio-Canada

L’auteur-compositeur-interprète Étienne Coppée, grand gagnant des 25es Francouvertes, plus tôt cette année, a lancé vendredi son premier album, Et on pleurera ensemble. Un opus qu’il a coréalisé avec Salomé Leclerc et Simon Kearney, et qu’il présente comme un « parcours émotionnel des six dernières années de [sa] vie ».

Même s’il a commencé à faire de la musique de façon plus sérieuse au début de la vingtaine, le jeune homme de 26 ans a l’impression que sa carrière a duré 15 minutes tellement sa popularité s’est emballée rapidement, notamment grâce aux Francouvertes, mais aussi grâce à l’utilisation de sa chanson Demain il fera beau dans la finale émouvante de la dernière saison de M’entends-tu.

Ça a fait boule de neige en tabarouette depuis les Francouvertes, déclare-t-il à Catherine Richer, chroniqueuse culturelle au 15-18. Tout va très vite. C’est un mélange de sentiments un peu vertigineux et d’énormément de bonheur, parce qu’au final, c’était ça mon but dans la vie, de pouvoir faire de cette job mon métier.

Le musicien joue de la guitare sur un banc de piano.

Étienne Coppée, Écoute

Photo : Radio-Canada / Mathieu Lavoie

Étienne Coppée a commencé la musique dans l’enfance, suivant des cours de piano de 9 à 15 ans. Plus tard, il a étudié à l’École de la chanson de Granby, en plus de participer au programme des chansonneurs du Festival de chanson de Petite-Vallée.

Une résidence artistique incroyable où on était huit auteurs-compositeurs-interprètes de la relève, pendant un mois, à écrire des chansons ensemble, à faire des spectacles. C’est là qu’il a rencontré Simon Kearney et d’autres artistes, comme Ariane Roy.

Un album sur la première partie de la vingtaine

Après avoir lancé un microalbum en 2020, le musicien arrive maintenant avec son premier album. Si ce dernier est plutôt court – 26 minutes de bout en bout –, il représente une bonne partie de la vie de l’artiste, puisque la création de certaines de ses chansons remonte à six ans, comme Autour de moi, la toute première chanson qu’il a écrite, après une première peine d’amour.

C’est vraiment la première moitié de ma vingtaine, moi qui me découvre en tant qu’adulte, explique-t-il. Je trouve qu’on met beaucoup l’emphase sur le fait qu’à 21 ans, on est des adultes à travers le monde. Mais je repense au Étienne de 21 ans, et dans ma tête c’est tellement pas ça, un adulte.

Au-delà des peines d’amour, l’album traite des relations amicales, familiales et amoureuses, ainsi que de la quête d’identité qui accompagne le passage vers l’âge adulte.

Les conseils judicieux de Salomé Leclerc et Simon Kearney

Étienne Coppée avait déjà travaillé avec Salomé Leclerc et Simon Kearney de façon séparée sur son microalbum, L’été indien de sa vie, mais cette fois-ci, il voulait travailler en collégialité avec les deux. Selon lui, c’est un duo improbable, mais dont les membres sont tout à fait complémentaires.

Simon, qui fait de la musique plus pop et qui est un multi-instrumentiste incroyable, s’y connaît un peu plus d’un point de vue technique. Salomé, elle jouait un peu le rôle d’une metteuse en scène au théâtre ou d’une réalisatrice au cinéma. Souvent, elle me guidait dans les émotions, dans la manière d’interpréter mes chansons, résume-t-il.

Le lancement de l’album Et on pleurera ensemble a lieu ce vendredi soir, à 18 h, au Ausgang Plaza à Montréal. L’artiste y interprétera avec son groupe quelques chansons, en plus d’y diffuser un film musical, réalisé par Guillaume Agier, qui a mis en images l’entièreté de son album.

Avec les informations de Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l'émission Le 15-18.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !