•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les employés de Services de santé Alberta auront plus de temps pour se faire vacciner

Infirmière vêtue d'un EPI.

Selon un communiqué d'AHS, moins de 1 % des employés ont demandé un accommodement en raison de la politique d'immunisation obligatoire.

Photo : (AHS)

Services de santé Alberta (AHS) repousse au 30 novembre la date limite à laquelle tous les employés doivent se conformer à sa politique d'immunisation obligatoire.

Nous reportons la date limite pour donner à tous les employés plus de temps pour soumettre leur preuve de vaccination et, s'ils ne l'ont pas encore fait, pour se faire vacciner complètement, indique la PDG d'AHS, Verna Yiu, dans un communiqué.

La politique s’applique à tous les employés d’AHS, le personnel médical et les sages-femmes, les étudiants, les bénévoles et les prestataires de soins sous contrat.

Le communiqué souligne qu'à ce jour 94 % des employés d'AHS ainsi que 94 % de ses médecins ont soumis une preuve attestant qu’ils étaient doublement vaccinés contre la COVID-19. Pour leur part, les employés occasionnels ont un taux d’immunisation de 76 %, ce qui baisse le taux total à 90 %.

Lors de la conférence de presse, Verna Yiu a précisé que les établissements de soins continus dans certaines régions telles que les zones sud, centre et nord, ont un faible taux de participation du personnel et que certains établissements envisagent des mesures d'atténuation pour mieux répondre aux besoins.

Accommodements

Selon le communiqué, moins de 1 % des employés ont demandé un accommodement en raison de la politique.

À ce jour, AHS a reçu un peu plus de 1400 demandes d'exemption à la vaccination pour des raisons médicales ou religieuses, qui seront examinées avant la date limite. Les accommodements à la politique ne seront accordés que pour des raisons médicales ou religieuses légitimes.

À moins qu'un aménagement du lieu de travail ne soit approuvé, les employés qui ne sont pas entièrement immunisés conformément à la politique seront mis en congé sans solde, dit le communiqué.

Lors d’une conférence de presse, Sean Chilton, vice-président d'AHS, a précisé qu’il n'y a aucun profil type d’employés ayant fait une demande d'exemption.

Jusqu’à maintenant, 61 employés ont démissionné, dont 11 infirmières, en raison de la politique d'immunisation.

Verna Yiu a mentionné durant la conférence que certaines mesures sont mises en place afin d’inciter les employés à se faire vacciner.

Elle souligne notamment qu'AHS encourage les discussions individuelles entre les cadres supérieurs et leurs employés, les rencontres avec des experts, l’accès aux ressources et aux outils éducationnels ainsi que les discussions entre collègues.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !