•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reprise des négociations entre le SCFP et le gouvernement du Nouveau-Brunswick

Blaine Higgs interviewé en mêlée de presse.

Le gouvernement de Blaine Higgs annonce qu'il retourne à la table des négociations avec le Syndicat canadien de la fonction publique (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les négociations entre le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et le gouvernement du Nouveau-Brunswick doivent reprendre dimanche, selon la province. Cette fois, un médiateur sera à la table des négociations.

Le gouvernement précise qu’il entreprendra des discussions avec sept sections locales qui représentent quelque 20 000 employés. Ceux-ci travaillent au sein de la fonction publique, dans les écoles et dans le système de santé.

Les membres du SCFP étaient au bord de la grève et c'est la question des salaires qui est un des principaux points sur lesquels les deux partis ne s'entendent pas.

À la fin du printemps, quelque 22 000 syndiqués étaient sans convention collective depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. Le SCFP avait alors fixé un ultimatum de 100 jours, qui se terminait au début du mois de septembre. Des discussions en même temps avec les 10 sections locales concernées ont eu lieu un peu avant, mais elles n'ont pas porté ses fruits. Des votes de grève s'en sont suivis et 94 % se sont prononcés en faveur de celle-ci.

Des infirmières ont ensuite été reclassées par le gouvernement provincial. Environ 1900 membres du SCFP rejoignaient donc le Syndicat des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick au début du mois d'octobre.

La quatrième vague de la pandémie prenait de l'ampleur au Nouveau-Brunswick, forçant le gouvernement à adopter des mesures coupe-circuits pour au moins deux semaines. Le syndicat avait alors décidé de repousser la grève.

À la mi-octobre, le gouvernement du Nouveau-Brunswick dévoilait ses résultats financiers. Les autorités faisaient état d'un surplus budgétaire de plus de 408 millions de dollars pour l'année financière 2020-2021 et prévoyaient un surplus d'un peu moins de 38 millions pour l'année suivante. Le syndicat estimait alors que le gouvernement avait les moyens de mieux payer ses employés.

Le SCFP tenait une séance d'information par rapport à la grève vendredi avant l'annonce de la reprise des négociations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !