•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Autorité de la santé de la Saskatchewan s’excuse pour une fuite d’informations

Logo de l'Autorité de la santé de la Saskatchewan.

Les employés avaient jusqu'au 15 octobre pour soumettre une déclaration vaccinale.

Photo : Radio-Canada / Trevor Bothorel

Radio-Canada

L’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) a dévoilé, par inadvertance, les noms de centaines d'employés dans un courriel interne qui leur rappelait de soumettre une déclaration de statut vaccinal.

Le courriel, envoyé à 497 personnes, était rédigé à l'attention d'employés dont le numéro d'identification n'avait toujours pas été associé au statut vaccinal en date du 15 octobre, date butoir imposée par les autorités sanitaires.

L'Autorité de la santé de la Saskatchewan présente ses excuses à tous les employés dont les noms ont été révélés dans ce courriel cette semaine, indique une déclaration par courriel, transmise à CBC vendredi.

La liste de noms dans le courriel ne regroupe que les surnoms débutant par les lettres B ou C.

La SHA assure par ailleurs qu’aucune information de santé n'a été transmise, notamment le statut vaccinal. Le courriel ne portait que sur la déclaration du statut vaccinal.

L'Autorité de la santé s’est engagée à prendre les mesures nécessaires pour que ce type de courriel soit transmis plus discrètement à l’avenir.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

La SHA est l’un des organismes qui exigent de leurs employés une preuve vaccinale ou des tests de dépistages fréquents. C'est aussi le cas des employés de la fonction publique provinciale, ainsi que ceux des sociétés de la Couronne.

En date de vendredi, l’Autorité de la santé a reçu plus de 40 000 déclarations de statut vaccinal, provenant entre autres d’étudiants et de bénévoles, indique le directeur du Centre des opérations d’urgence de la SHA, Derek Miller. L'Autorité de la santé de la Saskatchewan compte plus de 44 000 employés.

Selon Derek Miller, 98 % des employés affirment qu’ils sont ou seront vaccinés d’ici le début du mois de novembre. Seul 1 % des travailleurs souhaite se soumettre à des tests de dépistage réguliers, pour des motifs religieux ou des raisons de santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !