•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sport interscolaire : des changements pour les participants et les spectateurs

Des joueurs alignés avant le match sur la glace, les gradins sont vides.

Les joueurs de hockey des écoles Mathieu-Martin de Dieppe et l'Odyssée de Moncton ont joué sans partisan jeudi avant les changements annoncés.

Photo : Radio-Canada / Rachel Gauvin

Radio-Canada

Les élèves de moins de 12 ans qui vivent dans des zones visées par les mesures coupe-circuits pourront reprendre leurs activités sportives et parascolaires. C'est aussi le retour progressif des spectateurs et les déplacements au Nouveau-Brunswick, peu importe la région, sont permis.

Le retour des activités sportives et parascolaires pour les moins de 12 ans dans les régions aux mesures plus strictes doit se faire dans le respect des lignes directrices pour des écoles saines et sécuritaires et de l'arrêté obligatoire, précise vendredi la province dans un communiqué.

Les déplacements en provenance ou à destination des régions concernées par les mesures coupe-circuits sont permis dans le cadre de ces activités.

Les autorités provinciales assurent aussi que les spectateurs ont le droit d'assister aux rencontres qui se déroulent à l'extérieur des écoles. Ils doivent néanmoins présenter une preuve de vaccination et respecter les directives pour ce qui est du port du masque et de la distanciation physique.

Pour les matchs qui se déroulent à l'intérieur des écoles, les spectateurs devront attendre le 29 octobre avant de pouvoir y assister. La province précise que, si un nombre jugé insuffisant de membres de la communauté se portent volontaire pour organiser ces évènements en bonne et due forme, les écoles et les districts scolaires peuvent refuser les spectateurs.

Un règlement qui a évolué

Le ministère de l’Éducation avait partagé avec les écoles de nouvelles lignes directrices jeudi qui limitaient la participation de spectateurs aux événements sportifs intérieurs et extérieurs des sports interscolaires.

Des joueurs et des entraîneurs ont dénoncé le fait que les équipes scolaires étaient traitées différemment des autres organisations sportives, comme le hockey mineur.

Une pétition avait été lancée et a recueilli 8000 signatures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !