•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 5 autres décès et encore 7000 employés du secteur public non vaccinés

Dorothy Shephard répond à une question, debout devant des drapeaux du Nouveau-Brunswick.

Dorothy Shephard, ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, en conférence de presse le 22 octobre 2021

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Radio-Canada

Cinq autres personnes sont décédées des suites de la COVID-19 au Nouveau-Brunswick, signalent vendredi les autorités provinciales.

Cela porte à 106 le nombre de décès attribuables à cette maladie dans la province au cours de cette pandémie.

Un des décès est survenu dans la région de Campbellton et les autres dans celle de Moncton.

Ce sont deux personnes sexagénaires, deux septuagénaires et une octogénaire qui ont succombé à la maladie.

Il y a 50 personnes atteintes de COVID-19 qui sont hospitalisées au Nouveau-Brunswick, vendredi. Vingt-huit ne sont pas pleinement vaccinées et 25 n'avaient reçu aucune dose de vaccin contre cette maladie.

Aucun des 15 patients actuellement aux soins intensifs n’est pleinement vacciné. Un seul d’entre eux avait reçu la première dose de vaccin, mais pas la deuxième.


La COVID circule dans deux hôpitaux

En conférence de presse, vendredi, les dirigeants des deux réseaux de santé du Nouveau-Brunswick ont fait le point sur les éclosions de COVID-19 récemment survenues dans deux hôpitaux de la province.

L’éclosion à l’Hôpital régional de Campbellton a mené à la mort de 4 personnes qui ont succombé à la COVID, a confirmé la Dre France Desrosiers, pdg du réseau de santé Vitalité.

Le virus a infecté 17 patients de cet hôpital, et 37 employés de l’établissement ont été déclarés positifs.

France Desrosiers répond à une question devant un lutrin.

La docteure France Desrosiers, pdg du réseau de santé Vitalité, le 22 octobre 2021.

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Selon la Dre Desrosiers, 59 travailleurs ont récemment dû être retirés du travail dans l’ensemble du réseau Vitalité et 19 ont contracté la maladie.

Les choses évoluent dans la bonne direction, a-t-elle cependant assuré. Aucun employé du Centre hospitalier Restigouche n’a été déclaré positif à la COVID dans les 10 derniers jours, dit-elle. À l’hôpital de Campbellton, les derniers cas ont été découverts mercredi dernier.

Au Moncton Hospital, une éclosion de COVID-19 a infecté 14 patients et 11 membres du personnel, a indiqué le Dr John Dornan, chef de la direction par intérim du réseau de santé Horizon.

Aucun n’en est mort, précise le Dr Dornan, qui affirmait vendredi que toutes ces personnes paraissaient en voie de se rétablir.

L'Hôpital de Moncton, du Réseau de santé Horizon.

L'Hôpital de Moncton, au Nouveau-Brunswick, le 8 octobre 2020.

Photo : La Presse canadienne / Marc Grandmaison

Les taux d’occupation des hôpitaux demeurent beaucoup trop élevés, tant du côté de Vitalité que d’Horizon.

Idéalement, le taux d’occupation d’un hôpital devrait être à 85 %, a déclaré le Dr Dornan.

Pour les hôpitaux d’Horizon, il est bien au-delà de 90 % en ce moment, a-t-il dit, tandis que la Dre France Desrosiers a parlé d’un taux d’occupation très élevé qui dépasse le 100 % partoutdans les hôpitaux de Vitalité.


Vitalité et Horizon prolongent l'alerte rouge

Les deux réseaux de santé du Nouveau-Brunswick, Vitalité et Horizon, prolongent l'alerte rouge dans tous leurs hôpitaux.

Le niveau d'alerte rouge décrété le 12 octobre dans les établissements de Vitalité est maintenu pour au minimum une autre semaine, a indiqué la pdg de ce réseau de santé, France Desrosiers.

L'Hôpital régional de Campbellton, vu de l'extérieur, en été.

L'éclosion de COVID-19 à l'Hôpital régional de Campbellton a entraîné la mort de 4 patients.

Photo : Radio-Canada

Le réseau Horizon va maintenir le niveau d’alerte rouge pour encore une à deux semaines au moins, a annoncé son dirigeant actuel, le Dr John Dornan.

Le rehaussement maximal du niveau d'alerte signifie que tous les services non essentiels sont réduits ou interrompus temporairement, comme les imageries médicales non urgentes, la physiothérapie ou les chirurgies qualifiées d'électives .

Jusqu'ici, plus de 2000 rendez-vous pour une imagerie médicale ont été annulés dans les hôpitaux de Vitalité, a indiqué la Dre Desrosiers, et au moins 515 chirurgies électives n'ont pas été réalisées.

Une chirurgie élective signifie seulement qu’elle peut sans problème être réalisée dans les 24 à 48 heures, mais pas qu’elle est moins importante, a insisté le Dr Dornan. Chacune est nécessaire et leur report à des conséquences pour les gens qui en ont besoin, a-t-il mentionné.

Le réseau Horizon a jusqu’ici été contraint d’annuler 113 chirurgies prévues, a indiqué le Dr Dornan, la majorité dans la région de Fredericton, mais aussi 42 à Moncton.

John Dornan en conférence de presse devant des drapeaux du Nouveau-Brunswick.

Le Dr John Dornan, chef de la direction par intérim du réseau de santé Horizon, en conférence de presse le 22 octobre 2021.

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

La Dre Desrosiers, pdg du réseau Vitalité, a expliqué que les services d’urgence, chirurgies urgentes, les unités de traitement de la COVID, les soins intensifs pour les patients atteints ou non de COVID-19, et le dépistage du coronavirus dans un délai de 48 heures étaient des exemples de services maintenus en situation d’alerte rouge.

Le passage au niveau d'alerte rouge était nécessaire afin de réaffecter du personnel pour maintenir ces services prioritaires. Jusqu’à présent, la réaffectation du personnel donne de bons résultats, a affirmé la Dre Desrosiers.

Cheval de Troie

Du côté d'Horizon, les visites aux patients sont restreintes dans les hôpitaux du réseau. C’est la seule façon que nous pouvons empêcher la COVID d’entrer dans nos établissements , a affirmé le Dr John Dornan, qui a comparé à un cheval de Troie l’entrée du virus à l’Hôpital de Moncton.

Il assure que l’hôpital contient le virus à l’intérieur de ces murs et l’empêche de circuler à l’extérieur.

La Dre France Desrosiers soutient que les choses évoluent dans la bonne direction et que les mesures de santé publique sont efficaces pour parvenir à résoudre la crise dans le système de santé.

Les moyens pour y arriver sont clairs, a-t-elle insisté. Comme société, comme système de santé, chacun de nous comme citoyen et citoyenne, nous devons maintenir et rehausser les mesures sanitaires de la santé publique.

« Et la vaccination est certainement une piece maîtresse dans notre lutte à finir contre la COVID »

— Une citation de  Dre France Desrosiers

Le Dr Dornan a souligné que 80 % des patients atteints de COVID dans les hôpitaux d’Horizon n’étaient pas vaccinés du tout, et que les 20 % qui avaient reçu une dose de vaccin avaient déjà d’autres problèmes de santé.


Fonction publique : 7000 travailleurs non vaccinés

En conférence de presse, la ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, Dorothy Shephard, a indiqué qu'environ 7000 des 59 500 employés de la fonction publique (ce qui inclut la santé, l'éducation, les fonctionnaires et les sociétés de la Couronne) n'étaient pas du tout vaccinés.

Cela représente environ 12 % de ces employés.

Le taux de vaccination contre la COVID-19 parmi la fonction publique a quand même augmenté de 6 % depuis que la province a annoncé le 5 octobre qu'elle serait obligatoire pour ces travailleurs.

Une infirmière applique un carré de gaze sur le bras d'une personne qui vient de recevoir un vaccin contre la COVID-19, le 18 mai 2021 à Mexico.

Vaccination contre la COVID-19.

Photo : Reuters / Edgard Garrido


Près de la moitié des nouveaux cas ont moins de 19 ans

À travers le Nouveau-Brunswick, 40 nouveaux cas de COVID-19 ont été signalés vendredi, dont 16 chez des personnes âgées de 19 ans ou moins.

La santé publique a notamment confirmé un nouveau cas à la garderie Power Play, à Dieppe.

En tenant compte des gens qui ont contracté la maladie, mais ont depuis été déclarés négatifs, le nombre de cas actifs connus des responsables de santé publique a diminué, passant de 763 la veille à 731, vendredi.

Les 40 nouveaux cas par région sanitaire

  • Zone 1 (région de Moncton) : 25
  • Zone 2 (région de Saint-Jean) : 3
  • Zone 3 (région de Fredericton) : 5
  • Zone 4 (région d'Edmundston) : 5
  • Zone 5 (région de Campbellton) : 2

Taux de vaccination

D'après les plus récentes données provinciales sur la vaccination, au moins 83 % des résidents du Nouveau-Brunswick admissibles à un vaccin contre la COVID-19 sont considérés comme pleinement vaccinés, et 92 % ont reçu une dose.

Le vaccin n’est pas offert aux moins de 12 ans pour le moment.

Je suis encouragée de voir que les taux de vaccination augmentent de manière continue, autant au niveau de la population générale que chez nos travailleurs de la santé, a mentionné vendredi la pdg du réseau Vitalité, France Desrosiers.

Le 11 octobre, 83 % des travailleurs du réseau étaient pleinement vaccinés et 87 % avaient reçu une première dose, a rappelé la Dre Desrosiers. Elle indique que des chiffres plus récents seront communiqués en début de semaine prochaine, et elle avait bon espoir que le taux de travailleurs ayant reçu une première dose dépasse enfin les 90 %.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.