•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« La victoire est à notre portée », affirme Valérie Plante

Valérie Plante sur scène, au Bain Mathieu.

La cheffe Valérie Plante avait réuni ses troupes pour les motiver, vendredi matin, au Bain Mathieu.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Labbé

Les candidats de Projet Montréal demeurent optimistes à 16 jours des élections municipales.

On fait une campagne qui dérange clairement nos adversaires, mais qui plaît aux Montréalais, a déclaré sa cheffe Valérie Plante vendredi matin lors d'un rassemblement militant dans l'arrondissement de Ville-Marie, au lendemain d'un débat passionné entre elle, Denis Coderre et Balarama Holness sur les ondes du réseau LCN.

La victoire est à notre portée, a-t-elle ajouté, référant au plus récent sondage CROP-Radio-Canada qui la place au coude-à-coude avec son adversaire Denis Coderre, alors qu'elle tirait de l'arrière dans les enquêtes d'opinion cet été.

Mais la bataille est loin d'être gagnée : d'ici le 7 novembre, il va falloir que l'on continue à rouler nos manches, à user nos chaussures [et] à rencontrer les citoyens, a prévenu la mairesse sortante.

« On a un objectif. Et cet objectif-là, c’est la mairie, [mais c'est aussi] que tout le monde ici soit élu. Et cet objectif-là, il est atteignable. Il est totalement atteignable. »

— Une citation de  Valérie Plante, mairesse sortante et cheffe de Projet Montréal

Les Montréalais veulent faire confiance à un parti [et] à une équipe qui sont là pour les bonnes raisons, a lancé Mme Plante à la fin de son discours, un peu comme elle l'avait fait lors d'un rassemblement similaire en début de campagne. Le 7 novembre, Projet Montréal sera à nouveau à la tête de la Ville de Montréal, a-t-elle prédit.

Notre couverture des élections municipales au Québec en 2021.

Concernant le débat de la veille, Mme Plante s'est dite surprise par l'agressivité des autres candidats à son endroit. Les couteaux volaient bas, a-t-elle lâché.

Forte de cet exercice, j'ai envie de nous dire que nous, à Projet Montréal, l'agressivité et le négatif, on n'en a pas besoin, a poursuivi la mairesse sortante. Nous, c'est une campagne positive qu'on fait.

Mme Plante a invité ses troupes à garder le sourire. Parce que oui, sourire, c'est bien correct, a-t-elle ajouté en guise de clin d'œil à Denis Coderre qui, la veille, l'avait sommée d'arrêter de rire pendant un segment du débat portant sur le logement.

Le rassemblement de vendredi matin avait été organisé au Bain Mathieu, dans le district de Sainte-Marie – une démonstration de force à laquelle les 103 candidats de la formation politique de Valérie Plante avaient été conviés.

L'événement était animé par la transfuge Véronique Tremblay, candidate au poste de conseillère de ville dans le district de Champlain–L’Île-des-Sœurs, dans l'arrondissement de Verdun.

Financement record

Projet Montréal a par ailleurs fait savoir vendredi matin que le parti avait fracassé un record historique de financement en récoltant 421 000 $ en date du 21 octobre.

Ce montant est le résultat des donations de 3086 personnes, a-t-il fait savoir.

Jamais dans l’histoire de Projet Montréal, un tel montant avait été amassé, a précisé la formation politique, ajoutant que plus de la moitié (52 %) de ces donateurs n'avait jamais contribué aux finances du parti par le passé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !