•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Municipalité du Cap-Breton veut protéger ses employés d’aiguilles dans les ordures

Une boîte communautaire de récupération des seringues et des aiguilles usagées.

Plusieurs boîtes communautaires de récupération des seringues et des aiguilles usagées se trouvent dans la Municipalité régionale du Cap-Breton.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Radio-Canada

La Municipalité régionale du Cap-Breton veut réduire les risques pour les travailleurs qui peuvent être piqués par des aiguilles usagées lors de la collecte et le tri des ordures. Les aiguilles, les seringues et les lancettes se retrouvent parfois dans les sacs à ordures et les sacs bleus.

Roschell Clarke, du bureau des déchets solides de la municipalité, n’a pas pu dire si l’élimination inappropriée des aiguilles dans les ordures et le recyclage est un problème répandu, car la Municipalité ne recueille pas de données sur leur découverte.

Mais il estime qu’un travailleur est piqué par une aiguille au centre de tri au moins une fois tous les 5 ans.

« Une fois, c’est une fois de trop, car c’est un problème de sécurité pour nos trieurs. »

— Une citation de  Roschell Clarke, service de déchets solides de la Municipalité du Cape Breton.

Les matériaux collectés dans les sacs bleus présentent le plus grand risque pour les employés, car ces matériaux recyclés sont triés à la main.

Nos employés sont toujours sur le qui-vive et connaissent les dangers liés au tri manuel des déchets, mais parfois ils ne les voient que lorsqu’il est trop tard, et ils risquent malheureusement de se retrouver coincés avec cette aiguille , a déclaré Mme Clarke.

Contrôle des sacs au bord du trottoir

Les employés municipaux doivent vérifier les sacs avant de les mettre dans les camions, mais souvent les aiguilles se cachent entre des bouts de papier.

Lorsque des aiguilles sont trouvées sur le bord du trottoir, le propriétaire reçoit la visite du responsable des déchets illégaux de la municipalité.

Selon Roschell Clarke, les objets sont souvent sortis par accident, mais cela ne réduit pas leur dangerosité pour les personnes qui les manipulent.

À moins qu’ils ne soient détectés sur le sol lors de l’ouverture et de la vidange des matières en vrac sur le plancher de déversement, ils vont finir sur le tapis roulant où ces matières seront triées et séparées à la main. Et c’est là que les employés se blessent, affirme Mme Clarke.

En disposer de façon sécuritaire

Les Néo-Écossais peuvent remettre leurs objets tranchants et médicaments non utilisés ou non désirés aux pharmacies locales pour être éliminés en toute sécurité, et ce gratuitement.

Il existe également des boîtes communautaires de récupération des seringues et des aiguilles usagées dans la Municipalité régionale du Cap-Breton, dont une se trouve au Ally Centre de Sydney où les gens peuvent se débarrasser correctement de leurs aiguilles.

Ally Centre est un organisme à but non lucratif qui vise à employer des stratégies d’éducation et de prévention qui empêchent la propagation des agents pathogènes transmissibles par le sang. L’organisme offre également des contenants à objets tranchants gratuitement dans le cadre d’un programme d’échange de seringues qui distribue environ 600 000 seringues par an.

J’ai l’impression que les gens ne savent pas quoi faire de leurs aiguilles , a déclaré Christine Porter, directrice du Ally Centre.

Selon Mme Porter les personnes qui consomment des drogues illicites se débarrassent souvent rapidement de leurs aiguilles par crainte d’être arrêtées par la police ou vues par leurs familles.

Dans le cadre d’un nouveau programme à court terme, le personnel de la Municipalité va recueillir les aiguilles lors de plusieurs événements publics jusqu’au 29 octobre.

Toute personne souhaitant obtenir des informations sur l’élimination des seringues peut appeler la ligne d’assistance téléphonique sur la gestion des déchets au 902-567-1337.

Avec les informations de Erin Pottie de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !