•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élèves de l’Î.-P.-É parmi les meilleurs au pays en sciences et en lecture

Une jeune fille regarde des instructions sur une tablette.

Environ 30 000 élèves de près de 1 600 écoles du Canada ont participé à l’évaluation.

Photo : Radio-Canada / Laurent Rigaux

Les élèves du secondaire de l’Île-du-Prince-Édouard se démarquent en sciences et en lecture. Ils ont obtenu de meilleures notes dans une évaluation pancanadienne que ceux en Atlantique et même ailleurs au pays.

Les données proviennent d'un rapport du Programme pancanadien d’évaluation rédigé par le Conseil national des ministres de l’Éducation. Les résultats de l'examen du printemps 2019 ont été publiés le 12 octobre.

Environ 440 élèves en 8e année à l’Île-du-Prince-Édouard ont participé au programme, dont 58 étaient inscrits au sein de la Commission scolaire de langue française. Au pays, plus de 30 000 élèves dans 1600 écoles ont été évalués en mathématiques, en lecture et en sciences.

Les bons coups en sciences

Pour ce qui est des sciences, la province insulaire occupe le premier rang parmi les provinces de l'Atlantique.

L’île dépasse de 13 points le Nouveau-Brunswick, de 5 points la Nouvelle-Écosse et de 11 points Terre-Neuve-et-Labrador. Au pays, l'Île-du-Prince-Édouard pointe au deuxième rang, 11 points derrière l'Alberta.

François Richard, directeur des services éducatifs de la Commission scolaire de langue française de l'île, soutient que plusieurs facteur pourraient expliquer les bons résultats de l’île en sciences, notamment l'intérêt des jeunes pour la matière et la préparation des enseignants.

François Richard pose pour la photo.

François Richard est directeur aux services éducatifs à la Commission scolaire de langue française de l'île.

Photo : Gracieuseté François Richard

« Ces enseignants ont peut-être rendu la matière intéressante. Aussi, peut-être que nos élèves aiment être plus actifs dans leur apprentissage, et [l’enseignement] des sciences, c’est très actif.  »

— Une citation de  François Richard, directeur des services éducatifs de la Commission scolaire de langue française de l'île

Encourager les garçons en lecture

Seuls l’Ontario et l’Alberta ont eu un résultat supérieur à celui de l'Île-du-Prince-Édouard en lecture. Ce domaine comprend les compétences en littératie, notamment les capacités de comprendre, d’analyser de façon critique et de communiquer.

Selon les données, les filles de l’île dépassent leurs camarades masculins de 26 points.

Cela veut peut-être dire qu’avec nos garçons, il faut qu’on soit créatifs ou plus innovateurs dans la façon qu’on s’y prend pour encourager la lecture, explique François Richard.

Des améliorations en mathématiques

En mathématiques, seuls les élèves de la Nouvelle-Écosse ont obtenu de meilleurs résultats que ceux de l’île, avec un seul point de différence.

Au pays, l’île occupe le cinquième rang, car le Québec, l’Ontario, l’Alberta ont aussi obtenu des résultats supérieurs à celui de la province insulaire.

Les élèves de l’île ont eu des résultats moins satisfaisants dans des domaines précis en mathématiques, notamment en nombres et opérations ainsi qu’en géométrie et mesures.

« De notre côté, on peut mettre des programmes en marche pour s’assurer que les enseignants en mathématiques connaissaient ces deux domaines-là ainsi que les stratégies pour les enseigner. »

— Une citation de  François Richard, directeur des services éducatifs de la Commission scolaire de langue française de l'île

Selon l’indicateur de rendement par niveau, 92 % des élèves ont reçu des résultats situés dans les paliers les plus élevés en mathématiques.

Chez les élèves québécois, 95 % ont atteint ces paliers. Le Québec est la seule province à obtenir un meilleur résultat que l'Île-du-Prince-Édouard.

Selon François Richard, le rapport donne des pistes importantes pour ajuster les méthodes d’enseignement, bien que les résultats soient satisfaisants selon lui.

La commission scolaire pourrait ainsi élaborer une nouvelle stratégie, par exemple en obtenant des livres pour les bibliothèques et des outils techniques d’enseignement.

Il faut s’assurer que lors du prochain examen, on sera encore mieux préparés, ajoute François Richard.

Le prochain examen du Programme pancanadien d’évaluation aura lieu en 2023.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !