•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de hausse prévue des patients aux soins intensifs d’ici décembre en Ontario

Michelle Quick, 33 ans, reçoit sa deuxième dose du vaccin de Pfizer-BioNTech.

La santé publique continue à inciter les jeunes à se faire vacciner contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Alors que de nouveaux assouplissements en matière de restrictions sanitaires doivent être annoncés vendredi en Ontario, des experts provinciaux prédisent que le nombre d'hospitalisations aux soins intensifs devrait être stable jusqu'à la fin novembre, grâce entre autres à la vaccination.

L'Ontario recense moins de 500 cas de COVID-19 pour le douzième jour de suite vendredi, mais aussi 12 décès de plus (un de ces décès est survenu il y a plus d'un mois et est ajouté au bilan à la suite du nettoyage de données.)

Un peu plus de 66 % des 492 nouvelles infections signalées vendredi touchent des individus qui ne sont pas pleinement vaccinés ou dont le statut vaccinal est inconnu.

Il y a 64 nouveaux cas à Toronto, 59 dans la région de Peel, 39 dans la région de Sudbury, 38 à Ottawa, 33 dans la région de York, 32 dans la région de Middlesex-London, 29 dans la région de Niagara, 23 dans la région de Windsor-Essex et 23 à Hamilton.

Le nombre moyen de nouveaux cas par jour en Ontario est de 406, comparativement à 465 il y a une semaine.

Assouplissements

Le premier ministre Doug Ford doit annoncer vendredi la levée des limites quant au nombre de clients permis dans les salles à manger des restaurants, les bars et les centres d'entraînement. La mesure entrerait en vigueur lundi.

Les stades, les cinémas et les salles de concert, notamment, peuvent déjà faire salle comble.

Selon un rapport publié vendredi par le Groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19, le nombre de nouveaux cas de coronavirus est en baisse dans 26 des 34 régions sanitaires de la province, alors que les nombres d'hospitalisations et de patients aux soins intensifs sont stables, grâce à la vaccination et aux restrictions de santé publique.

« Selon l'expérience récente d'autres pays et les projections en Ontario, nous devrions pouvoir garder la maîtrise de la pandémie en maintenant certaines mesures de santé publique, malgré certains facteurs, comme le temps froid, qui augmentent le risque de hausse des cas, des hospitalisations et du nombre de patients aux soins intensifs. »

— Une citation de  Groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19

Parmi les mesures sanitaires qui devraient être maintenues, affirme le groupe d'experts qui conseillent la province depuis le début de la pandémie :

  • Le port du masque
  • Le passeport vaccinal
  • L'autodépistage quotidien des symptômes chez les élèves
  • L'amélioration des systèmes de ventilation

Selon le comité de scientifiques, l'Ontario risquerait de se retrouver avec une cinquième vague si la province lève complètement ses restrictions, citant les exemples du Danemark et de la Finlande.

Le rapport note qu'il existe des disparités régionales en matière de vaccination en Ontario, mais les experts ne constatent pas pour l'instant de baisse du niveau d'immunité des personnes vaccinées.

Le groupe scientifique formule plusieurs recommandations pour ce qui est de la vaccination des 5 à 11 ans, qui pourra commencer une fois que Santé Canada aura donné son aval. Parmi ces suggestions :

  • Vacciner les enfants à l'école
  • Créer des campagnes d'information scolaire sur la vaccination
  • Permettre aux fournisseurs de soins de donner de l'information aux parents et aux enfants
  • Tenir compte des particularités des communautés noires, autochtones et racisées; faire appel à des leaders communautaires et religieux

À Toronto, le bureau local de santé publique a déjà annoncé la création d'une campagne de sensibilisation auprès des parents, afin de contrer la désinformation qui circule dans les médias sociaux, notamment.

Cas dans les écoles

Selon le bilan de vendredi, il y a 95 infections de plus en milieu scolaire, y compris 84 cas touchant des élèves.

Présentement, 550 écoles sont fermées, soit un peu plus de 11 % des établissements élémentaires et secondaires de la province.

Deux écoles sont actuellement fermées à la suite d'éclosions.

Il y a une infection de plus dans les centres de soins de longue durée, touchant un employé.

Hospitalisations

Il y a 261 hospitalisations, soit 13 de moins que la veille.

  • Nombre de patients aux soins intensifs : 149 (-12)
  • Nombre de patients sous respirateur : 94 (-13)

Il y a 415 nouvelles guérisons.

Pour la première fois en près de deux semaines, le nombre de cas actifs est à la hausse, s'établissant à 3421 (+65).

Vaccination

Près de 25 800 doses des vaccins contre la COVID-19 ont été administrées jeudi dans la province.

À l'heure actuelle, 87,7 % des Ontariens de 12 ans et plus ont reçu au moins une dose et 83,6 %, les deux doses nécessaires pour être pleinement vaccinés.

Le nouveau certificat ontarien de vaccination avec code QR entre officiellement en vigueur vendredi. Plus de 4,5 millions d'Ontariens l'ont déjà téléchargé comme preuve d'immunisation pour manger à l'intérieur des restaurants ou aller au cinéma ou dans un centre d'entraînement, indique la ministre de la Santé Christine Elliott.

Dépistage

Un peu plus de 28 900 tests de dépistage ont été effectués au cours des dernières 24 heures dans la province.

Le taux de positivité des tests est de 1,4 %.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu 596 772 cas de COVID-19 et 9839 décès en Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !