•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Première Nation ferme son foyer pour aînés à cause d’employés non vaccinés

Le centre de soins Pine Acres Home.

Le centre de soins Pine Acres Home existait depuis 1983.

Photo : Première Nation Westbank

Radio-Canada

La Première Nation Westbank, dans l’Okanagan, en Colombie-Britannique, est contrainte de fermer de manière définitive son seul centre de soins longue durée en raison d’un manque de personnel pleinement vacciné contre la COVID-19.

Le foyer Pine Acres Home, qui compte 63 lits, fermera ses portes en janvier 2022. D’ici là, les résidents seront transférés dans des centres de soins voisins.

La Colombie-Britannique exige que tous les employés des centres de soins longue durée et des résidences avec assistance aient reçu au moins une dose de vaccin au 12 octobre, et une seconde, au plus tard 35 jours après la première.

Selon le chef de la Première Nation Westbank, Christopher Derickson, un nombre insuffisant d’employés du centre Pine Acres, qui souffre déjà d’une pénurie de travailleurs, s'acquitte de cette obligation.

Nous avons déjà perdu 15 employés en tout, plusieurs en raison d’un épuisement professionnel.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Une décision difficile

La décision de fermer l’établissement est difficile, reconnaît Christopher Derickson. Certains employés y travaillaient depuis des décennies. Plusieurs y ont fait leur carrière et considéraient la communauté de Westbank comme leur propre famille.

La Première Nation travaille de concert avec la régie de la santé de l’Intérieur afin de déménager les résidents. Entre-temps, Christopher Derickson espère qu'un plus grand nombre de personnes feront le choix de se faire vacciner.

Je sais qu’il existe des personnes qui ne veulent pas se faire vacciner et j’espère que certaines d’entre elles se rendront compte avec le temps que la vaccination est un moyen de nous sortir de la pandémie.

Avec les informations de Winston Szeto

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !