•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Assouplissement des restrictions lundi dans les restaurants, bars et gyms

Le gérant Shawn McCulligh au comptoir du restaurant-bar Crabby Joe's à Kitchener, en Ontario.

Les restaurants trouvaient injuste de devoir accueillir un nombre limité de clients alors que les stades étaient pleins.

Photo : La Presse canadienne / Colin Perkel

Radio-Canada

Les restaurants, les bars et les salles d'entraînement pourront accueillir plus de clients à partir de lundi, affirme une source confidentielle au sein du gouvernement.

La personne, qui n'était pas autorisée à faire de déclaration publique à ce sujet, a expliqué que le médecin hygiéniste en chef voulait d'abord voir si les fêtes de l'Action de grâce entraîneraient une hausse du nombre de cas.

Puisque la période d'incubation est terminée et qu'il n'y a pas eu d'augmentation, le gouvernement estime qu'il peut poursuivre sa levée progressive des restrictions.

Le gouvernement Ford doit rendre publique vendredi sa stratégie à plus long terme pour éliminer les mesures toujours en place pour prévenir la propagation de la COVID-19.

Il y a deux semaines, le médecin hygiéniste en chef a annoncé que les salles de spectacle, cinémas, stades sportifs et autres lieux où la vaccination est requise pouvaient faire salle comble.

Des limites continuent toutefois de s’appliquer dans les restaurants, les bars et les salles d’entraînement, ce qui avait provoqué beaucoup de mécontentement parmi les propriétaires de ces commerces qui ont été durement touchés depuis le début de la pandémie.

À l’intérieur des restaurants et des bars, par exemple, la distanciation physique doit toujours être respectée, ce qui limite le nombre de clients.

Dans les gyms et salles de conditionnement physique, seulement la moitié des clients admis en temps normal peuvent s'entraîner en même temps.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !