•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La cyberintimidation dénoncée dans la campagne municipale à Saguenay

Un homme pose ses mains sur le clavier d'un ordinateur portable dans l'obscurité

La cyberintimidation a été dénoncée.

Photo : iStock

La mairesse sortante de Saguenay, Josée Néron, a dénoncé jeudi la cyberintimidation qui sévit dans les commentaires de ses publications sur Facebook, alors qu'elle est visée tout comme ceux qui l'appuient.

Au cours des derniers jours, j’ai remarqué que certaines personnes tenaient des propos irrespectueux, méprisants et même dégradants, soit à mon égard ou encore envers celles et ceux qui commentent mes publications sur Facebook. Une personne s’est même permis de faire un montage de moi, montrant deux doigts d’honneur. C’est inacceptable!, a écrit Josée Néron, dans un commentaire publié sur Facebook en fin de journée jeudi.

La situation a aussi été dénoncée par une autre candidate dans la course à la mairie, Catherine Morissette. L’intimidation, en politique ou dans tout autre secteur, est inacceptable. Quand pour s’élever, on doit intimider, ça mérite réflexion. Nous essayons, à chaque jour, dans nos vies personnelles et professionnelles, d’éviter ce genre de comportements. On est en politique, on n'est pas en accord avec nos opposants, mais soyons civilisés. Je condamne toute forme d’intimidation, a-t-elle écrit deux heures après la publication initiale de son adversaire.

Il y a deux semaines, la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, avait annoncé que Québec instaurait 11 mesures pour contrer l'intimidation et le harcèlement en ligne des élus municipaux et inciter la population à faire  une utilisation saine des médias sociaux .

Le plan de Québec vise à informer candidats et élus municipaux des écueils à éviter sur Facebook, Twitter et autres plateformes.

En janvier, l'Union des municipalités du Québec (UMQ) avait lancé une campagne pour mettre un terme à l'intimidation et à l'agressivité de certains citoyens à l'égard des élus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !