•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La carte vaccinale de la C.-B. n’est pas reconnue pour les voyages internationaux

John Horgan en conférence de presse.

John Horgan affirme que les Britanno-Colombiens vont avoir besoin temporairement de deux cartes vaccinales : celle de la province et celle du Canada.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Radio-Canada

Dans la foulée du dévoilement par le gouvernement Canadien des détails de son futur système de certification vaccinal pour les voyages internationaux, jeudi matin, le premier ministre de la Colombie-Britannique a confirmé que la carte vaccinale provinciale ne sera pas reconnue comme preuve de vaccination pour les voyages internationaux et pancanadiens.

La preuve de vaccination nationale standardisée est déjà disponible pour certains Canadiens. Toutefois, les habitants de la Colombie-Britannique, le l'Île-du-Prince-Édouard, du Manitoba, et du Nouveau-Brunswick ne peuvent pas encore l'obtenir.

La carte de la Colombie-Britannique indique simplement que vous avez reçu deux doses de vaccin et que vous devez montrer une preuve d'identification. Les exigences du gouvernement fédéral sont beaucoup plus élevées pour les voyages internationaux, a-t-il expliqué.

« Les personnes qui veulent voyager à l'étranger doivent se munir d'un autre type d'identification distribué et approuvé par le gouvernement fédéral. »

— Une citation de  John Horgan, premier ministre de la C.-B.

La preuve standardisée requise pour les transports de compétence fédérale

Sous peu, le passeport fédéral sera également nécessaire pour les déplacements à l’intérieur du Canada. En effet, à partir du 30 octobre, une preuve vaccinale sera demandée pour les vols intérieurs et les trajets à bord des trains de VIA Rail et du Rocky Mountaineer.

Les plus de 3,7 millions de Britanno-Colombiens qui ont une carte provinciale peuvent continuer à l'utiliser pour accéder aux activités locales, qui devraient d’ailleurs rouvrir au maximum de leur capacité le lundi 25 octobre, mais ceux qui veulent voyager à l’international ou sur les modes de transport réglementés par le gouvernement fédéral auront besoin d'une carte fédérale, a résumé le premier ministre.

M. Horgan a également affirmé que des discussions sont toujours en cours avec le gouvernement fédéral et dit travailler pour combiner ces deux cartes dans les mois à venir.

Pas de regret d'être allé trop vite, selon le premier ministre

M. Horgan a également combattu l'idée que son gouvernement ait voulu aller trop vite dans l'implémentation d’une carte vaccinale provinciale : Nous avons agi de manière proactive parce que nous pensions qu'il était important de le faire. Je ne regrette pas une minute que nous ayons pris des mesures pour que les gens puissent voyager et avoir accès à des choses dans leurs communautés.

S’il a défendu le fait que sa priorité était avant tout de rétablir les voyages au sein de la Colombie-Britannique pour faire revivre le tourisme local et permettre aux citoyens de la province de retourner à une certaine normalité, le premier ministre a concédé qu’il pensait que le gouvernement fédéral gérerait les voyages internationaux à sa façon et que nous [les provinces] gérerions les interactions nationales.

M. Horgan a aussi confirmé que le coût du déploiement de la certification vaccinale fédéral sera supporté par Ottawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !