•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un policier de la GRC accusé d’abus de confiance

Écusson de la GRC sur un policier.

Le directeur civil de l'Unité d'enquête indépendante du Manitoba estime qu'il y avait des motifs raisonnables de croire qu'un policier de la province avait commis une infraction de nature criminelle.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un policier de la Gendarmerie royale du Canada a été accusé d’abus de confiance à la suite d’une enquête sur des allégations d’inconduite sexuelle menée par l’Unité d’enquête indépendante du Manitoba (UEI).

L’accusation est liée à un incident qui se serait produit le 27 juin dans la région de Flin Flon, près de la frontière avec la Saskatchewan, indique l’UEI dans un communiqué de presse publié jeudi.

Le 7 juillet, la GRC a reçu une plainte sur une présumée agression sexuelle commise par un agent de son service qui était en service au moment des faits.

Elle l’a signalé le lendemain à l’UEI, qui enquête sur les incidents graves impliquant la police dans la province.

Après l’enquête, l’UEI a déterminé qu’il y avait des motifs raisonnables de croire qu’une infraction criminelle avait été commise et a autorisé une accusation d’abus de confiance en vertu du Code criminel, selon son communiqué de presse.

Le policier, qui travaillait auparavant au détachement de la GRC de Creighton, en Saskatchewan, de l’autre côté de la frontière provinciale avec Flin Flon, a été accusé le 7 octobre. Il a été libéré sous promesse de comparaître.

Il sera de retour devant la Cour provinciale du Manitoba, le 23 novembre à Le Pas.

L’Unité d’enquête indépendante du Manitoba indique dans son communiqué qu’elle ne fera pas d’autres commentaires au sujet de l’événement, le dossier étant maintenant devant la justice.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !