•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Office des pêcheurs de flétan du Groenland mis sous tutelle

Gros plan sur deux crochets accrochés au garde-corps d'une embarcation, avec, en arrière-plan, le Saint-Laurent.

L’Office des pêcheurs de flétan du Groenland perd temporairement la gestion de son plan de mise en marché.

Photo : Radio-Canada / Gilbert Bégin

Radio-Canada

Jean Larose, retraité de la fédération des producteurs de porcs, est depuis lundi dernier le nouveau gestionnaire de la convention de mise en marché des pêcheurs québécois de flétan du Groenland.

Cette décision de la Régie des marchés agricoles survient à la suite de l’audience publique tenue le 24 septembre dernier afin de faire le point sur la gestion de l’Office.

Au cours des derniers mois, la Régie a tenté de travailler de concert avec la direction de l’Office des pêcheurs de flétan du Groenland (communément appelé turbot).

L'organisme souhaitait corriger plusieurs lacunes administratives, parmi lesquelles l’absence d’états financiers pour les deux dernières années, l’absence de déclarations de TPS et de  TVQ depuis novembre 2020 et une perception erronée de la contribution des acheteurs lors des débarquements.

Le tribunal administratif avait aussi noté des manquements dans la gouvernance comme la tenue inconstante de réunion du conseil d’administration au profit de rencontres informelles ce qui empêche tous les administrateurs d’être informés.

Lors du l'audience, les régisseurs ont constaté que les pêcheurs étaient attachés à leur convention de mise en marché. Par contre, ils estiment que l’Office n’a pas réussi à démontrer qu’elle était capable de redresser la situation.

La Régie souligne qu’il lui est aussi apparu que plusieurs pêcheurs ignoraient la condition difficile de l’Office.

Le gestionnaire qui prendra le relais, Jean Larose, est agroéconomiste et a été pendant 14 ans directeurs des Éleveurs de porcs du Québec. Il a aussi été directeur à l’Union des producteurs agricoles et administrateur de La Financière agricole du Québec.

À revoir au printemps 2022

La situation est temporaire. La Régie estime que les pêcheurs de turbot doivent reprendre le plus rapidement possible le contrôle de leur Plan conjoint.

Jean Larose devra remplir les obligations administratives délaissées au cours des derniers mois et rebâtir un nouveau conseil d’administration. Le tribunal ordonne au président et au directeur actuel de l’Office de transmettre tous les documents et informations nécessaires à M. Larose pour la réalisation de son mandat.

Il devra remettre un premier rapport à la Régie à fin novembre et deux autres, l’un au début de février 2022 et l’autre à la fin de mars 2022.

Le tribunal invite M. Larose à lui recommander dans son dernier rapport si son mandat doit prendre fin ou s’il juge nécessaire de poursuivre un accompagnement. La Régie réévaluera la situation au plus tard le 15 avril 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !