•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La plupart des municipalités du Témiscamingue appuient le projet de complexe aquatique

Vue sur des corridors de nage dans une piscine intérieure.

La piscine de Ville-Marie est fermée depuis deux ans. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

La majorité des municipalités du Témiscamingue ont décidé de contribuer financièrement afin qu’un plan complet sur l’infrastructure aquatique du centre du Témiscamingue soit réalisé.

Le Complexe des eaux profondes, organisme qui pilote le dossier, devait trouver un financement supplémentaire pour réaliser le Programme fonctionnel et technique (PFT) en lien avec le projet. Le coût des appels d'offres reçus en juin dernier excédait les prévisions budgétaires de l’OBNL.

L'organisme a donc lancé un appel à toutes les municipalités du Témiscamingue.

La MRC, Desjardins, la communauté autochtone de Winneway et 14 municipalités ont accepté de contribuer à la hauteur de 94 000 $.

On savait que les 12 municipalités qui s’étaient avancées au début du projet nous appuyaient, mais on a quand même fait appel à toutes les municipalités et la très grande majorité a embarqué. Ça nous donne un bon coup de main et ça nous dit que notre OBNL n’a pas été formé pour rien. En plus, on a ajouté la communauté autochtone de Winneway, se réjouit la présidente du Complexe des eaux profondes, Nathalie Cardinal.

« On est là pour mettre à terme ce projet d’infrastructure aquatique et on se sent vraiment appuyé. »

— Une citation de  Nathalie Cardinal, présidente du Complexe des eaux profondes

Être prêt pour une demande de subvention

Un contrat de 200 000 $ a donc été octroyé à deux firmes pour la réalisation du Programme fonctionnel et technique. Des plans architecturaux et d’ingénierie seront réalisés.

Les travaux doivent commencer la semaine prochaine. L’OBNL souhaite être prêt lorsqu’un programme de subvention gouvernemental sera annoncé.

Le rapport final est prévu pour le mois de février, autant pour la firme d’ingénieurs que d’architectes. À partir de février, on va avoir tout ce qu’il faut pour présenter une demande de subvention s'il y a des programmes qui arrivent, affirme Nathalie Cardinal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !