•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des températures automnales dans les normes malgré ce que l’on pourrait croire

Photo prise du funiculaire à Edmonton.

Chiara Concini, étudiante au Campus Saint-Jean, se réjouit de ce temps et de pouvoir apprécier les couleurs automnales de la vallée de la rivière Saskatchewan Nord qui traverse Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Adrienne Lamb

Contrairement à ce que croient certaines personnes, les températures demeurent dans les normes saisonnières en Alberta, selon Armel Castellan, météorologue de sensibilisation aux alertes à Environnement et Changement climatique Canada.

Tout comme de nombreux Albertains, Chiara Concini, étudiante au Campus Saint-Jean, est enchantée que l’automne soit chaud cette année.

Étant étudiante, cela fait vraiment du bien d’être capable de faire du vélo jusqu’au campus, se réjouit-elle.

Cela dit, ce sentiment que l’automne albertain est plus chaud qu’à l’habitude n’est qu’une impression.

Le mois de septembre pour l’Alberta a été plutôt doux [...] Il arrive au neuvième rangs des automnes les plus chauds pour Fort McMurray, par exemple, indique Armel Castellan. Et après on a [eu] un mois d’octobre qui a retrouvé les normes pour le début du mois.

Le météorologue souligne que, vers le 11 octobre, les températures se sont trouvées nettement sous les normes , atteignant presque -10 degrés Celsius à l’aéroport d’Edmonton, soit 17 degrés en dessous des normes pour ce temps-ci de l’année.

Le météorologue note ensuite une hausse des températures, allant jusqu’à 21 degrés Celsius, autour du 16 octobre, suivie d’une baisse, deux jours plus tard, jusqu’à 4,8 degrés. Selon lui, ces deux jours de temps chaud, qui concordaient avec une fin de semaine, pourraient avoir contribué à l'impression que l'automne est plus clément.

« Ça a oscillé pas mal, mais en gros, on se retrouve près des normes, sinon en dessous des normes saisonnières. »

— Une citation de  Armel Castellan, météorologue, Environnement et Changement climatique Canada

Les derniers jours d’octobre sont statistiquement les plus frais, il faut donc s’attendre à ce que les températures baissent dans les prochains jours.

Le temps est difficile à prévoir en automne

Règle générale, l’automne c’est la période de l’année où on peut très difficilement suivre les prévisions saisonnières, affirme Armel Castellan.

Il explique qu’il est très difficile de prévoir les températures pour les mois de septembre, d'octobre et de novembre.

Toutefois, pour l’instant, les prévisions pointent vers un mois de novembre avec des températures au-dessus des normes.

En ce qui a trait à l’hiver imminent, Armel Catellan explique qu’il vaut mieux suivre l’évolution de semaine en semaine plutôt que de prétendre avoir l’habileté d’assurer quelque chose de concret .

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !